Bilan

British American Tobacco va payer 4,7 milliards pour garder 42% dans Reynolds

L'opération s'accompagne de la vente au britannique Imperial Tobacco de plusieurs marques phares comme Kool, Salem et Winston, pour 7,1 milliards de dollars.

BAT, qui commercialise notamment les marques Dunhill et Lucky Strike, a précisé qu'il allait suspendre un programme de rachat de ses propres actions portant sur 1,5 milliard de livres.

Crédits: Keystone

Le groupe British American Tobacco a annoncé mardi qu'il allait débourser 4,7 milliards de dollars pour maintenir sa part à 42% au sein du capital de Reynolds, après le rachat de Lorillard par ce dernier.

Le cigarettier américain Reynolds American - numéro deux américain du secteur et dont British American Tobacco est l'actionnaire principal - a annoncé mardi le rachat du numéro trois, Lorillard, pour 27,4 milliards de dollars, dette comprise.

L'opération, qui s'effectuera en numéraire et en actions, s'accompagne de la vente au britannique Imperial Tobacco de plusieurs marques phares comme Kool, Salem et Winston, pour 7,1 milliards de dollars.

Imperial Tobacco produit déjà les marques Gauloises, JPS ou Davidoff.

L'agence de notation financière Moody's a abaissé dans la foulée de "stable" à "négative" la perspective de la note de la dette à long terme d'Imperial Tobacco, actuellement fixée par Moody's à Baa3 (la dixième meilleure note sur l'échelle de Moody's qui en compte 19).

British American Tobacco (BAT) a annoncé pour sa part qu'il allait acheter de nouvelles actions de Reynolds American, via des liquidités et le recours à l'emprunt - dans la mesure où l'acquisition de Lorillard par Reynolds est concrétisée.

BAT, qui commercialise notamment les marques Dunhill et Lucky Strike, a précisé qu'il allait suspendre un programme de rachat de ses propres actions portant sur 1,5 milliard de livres pour soulager ses finances dans ce contexte.

"Nous pensons qu'il s'agit d'un bon investissement pour nos actionnaires. Nous soutenons entièrement l'accord (Reynolds-Lorillard) qui permettra de maintenir notre position dans ce qui sera un ensemble plus large et plus compétitif", a expliqué le PDG de BAT, Nicandro Durante, dans un communiqué.

 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."