Bilan

British American Tobacco dégage 6 milliards de livres de bénéfice

Le groupe britannique British American Tobacco (BAT) a annoncé jeudi de confortables profits pour l'année 2018, dopés par un quasi doublement des nouveaux produits tabagiques dont la cigarette électronique.

Le bénéfice net avait atteint 37,6 milliards de livres en 2017.

Crédits: DR

Le propriétaire des marques Lucky Strike, Dunhill, Kent et Rothmans, entre autres, a fait état d'un bénéfice net de 6 milliards de livres (près de 8 milliards de francs).

Ce bénéfice est largement inférieur à celui de 2017, qui avait atteint la somme astronomique de 37,6 milliards de livres. Mais en 2017, le bénéfice net avait été dopé pour des raisons comptables avec l'absorption par BAT des 57,8% du capital de Reynolds American qu'il ne possédait pas encore pour près de 50 milliards de dollars - Reynolds étant détenteur des Camel et Newport.

Sur le plan de son activité proprement dite, BAT a présenté jeudi des chiffres en progression, avec notamment un bond de 45% de son bénéfice opérationnel à 9,3 milliards de livres. Son chiffre d'affaires a grimpé d'un quart, à 24,5 milliards de livres (28,6 milliards d'euros).

Le groupe a pourtant subi une baisse de 4,1% du nombre de cigarettes vendues d'une année sur l'autre, sur fond de baisse de la consommation de tabac classique dans les pays développés.

Mais BAT a enregistré dans le même temps un triplement des volumes des produits dits de nouvelle génération, qui comprennent la cigarette électronique. Les revenus tirés de ces activités ont quasiment doublé.

L'action BAT cédait 2,79% à 2.717 pence vers 10H45 GMT à la Bourse de Londres après la présentation de ces résultats.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."