Bilan

Brexit: la promesse d'un excédent budgétaire d'ici 2020

Le ministre britannique des Finances a déclaré vendredi qu'il devrait vraisemblablement abandonner l'un de ses grands objectifs d'assainissement des finances publiques à cause du Brexit.

"Comme attendu, le résultat du référendum devrait probablement conduire à un choc négatif significatif pour l'économie britannique", a souligné George Osborne dans son discours.

Crédits: Reuters

Le ministre britannique des Finances George Osborne a déclaré vendredi qu'il devrait vraisemblablement abandonner l'un de ses grands objectifs d'assainissement des finances publiques à cause du Brexit et qu'il n'était plus sûr que la Grande-Bretagne dégage un excédent budgétaire d'ici 2020.

"Nous devons continuer à être fermes sur le déficit (budgétaire) mais nous devons être réalistes sur le fait de pouvoir dégager un excédent d'ici la fin de la décennie", a déclaré le chancelier de l'Échiquier dans un discours à Manchester.

Cet excédent budgétaire sur l'exercice 2019/20 était l'une de ses grandes promesses et devait couronner la politique d'austérité qu'il mène depuis des années.

Mais la donne a changé avec le vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne, a expliqué ce fervent partisan du maintien dans l'UE durant la campagne pour le référendum.

"Comme attendu, le résultat du référendum devrait probablement conduire à un choc négatif significatif pour l'économie britannique", a souligné George Osborne dans son discours.

Il avait durant la campagne promis un "budget d'urgence" avec de nouvelles mesures d'austérité en cas de victoire du Brexit.

En début de semaine, il a estimé que le prochain gouvernement britannique devrait augmenter les impôts et tailler dans les dépenses.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."