Bilan

Bonne performance pour Mirabaud au premier semestre

La banque genevoise a enregistré une solide croissance depuis le début de l'année. Les actifs sous gestion ont gonflé de 7%, à 33,4 milliards de francs. Le bénéfice net atteint près de 30 millions.

Les recettes de Mirabaud ont atteint 174,0 millions, ce qui représente une hausse de 14,8% en rythme annuel.

Crédits: Image: archives Pascal Frautschi

La croissance a été au rendez-vous pour Mirabaud lors des six premiers mois de l'année, ceci dans toutes les lignes de métier. Le volume d'affaires des activités de gestion ont nettement progressé, tout comme le bénéfice du groupe bancaire genevois.

Au terme de la période sous revue, les actifs gérés par l'établissement ont gonflé de 7% sur six mois à 33,4 milliards de francs, indique Mirabaud mardi. Sur ce total, 8,8 milliards proviennent de la gestion institutionnelle, qui a progressé au même rythme que la clientèle privée. Aucune indication n'est fournie sur la collecte de fonds. Mirabaud commente ses afflux d'argent uniquement lors du bouclement annuel.

Un tiers de la clientèle en Suisse

Dans la gestion de fortune, un tiers de la clientèle de Mirabaud est domiciliée en Suisse, un tiers en Europe occidentale et un tiers dans le reste du monde. Dans cette dernière catégorie, l'Europe de l'est, l'Amérique latine et le Moyen-Orient se partagent le gâteau équitablement.

L'exercice 2018 doit être celui du redressement de l'activité de courtage, qui a connu des difficultés par le passé. Les chiffres intermédiaires semblent confirmer la reprise après un assainissement de deux ans. "Nous recueillons les fruits du travail qui a été réalisé. Cette activité est revenue dans les chiffres noirs au premier semestre et se porte bien", a déclaré à l'AWP Yves Mirabaud, associé gérant senior.

Selon les indications fournies par M. Mirabaud en mars, cette activité propose désormais six produits, dont la recherche, le courtage, l'exécution et le conseil indépendant pour les professionnels de l'investissement.


Coûts hors personnel "stables"

Les recettes de Mirabaud ont atteint 174,0 millions, ce qui représente une hausse de 14,8% en rythme annuel. Principale source de revenus, les opérations de commissions et de prestations de services ont débouché sur un produit en hausse de 15,3% à 134,8 millions.

La marge d'intérêt a généré des recettes de 16,9 millions, en hausse de 30%. L'augmentation demeure élevée (+11,7%) pour les activités de négoce, à 18,2 millions. Les charges d'exploitation ont pris 9,5% à 134,3 millions. Cette augmentation est directement liée à la hausse des revenus issus des commissions, dont ont profité les conseillers via des gratifications. "Les coûts hors personnel sont plutôt stables", assure Yves Mirabaud.

Le résultat opérationnel a été étoffé de plus d'un tiers à 36,8 millions de francs, tout comme le bénéfice net qui s'est fixé à 29,9 millions. "Ces bons résultats s'inscrivent dans la continuité de ceux obtenus récemment. Ils traduisent les performances de nos activités tant en Suisse qu'en Europe, aux Emirats arabes unis et au Canada", résume M. Mirabaud.

La somme du bilan s'est repliée de 1,0% à 4,15 milliards de francs. Le ratio de fonds propres durs a cédé 0,4 point de pourcentage, à 20,6%. Cet indicateur demeure "largement au-dessus des minimas requis", précise le communiqué.

Fondé en 1819 à Genève, le groupe Mirabaud emploie plus de 700 personnes sur trois sites en Suisse, en Europe et dans le reste du monde (Montréal et Dubaï).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."