Bilan

BNP en mesure de poursuivre son activité après les sanctions

L'autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) précise avoir préalablement examiné le groupe et constaté que sa situation de liquidité était solide.

Sa situation de liquidité et de solvabilité était "tout à fait solide" et "va lui permettre d'absorber les conséquences anticipées".

Crédits: Keystone

BNP Paribas peut absorber les conséquences anticipées des sanctions américaines, fortes d'une situation de solvabilité et de liquidité solide, a estimé lundi l'autorité française de contrôle. La banque doit s'acquitter d'une amende record de 8,834 milliards de dollars aux Etats-Unis.

L'autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) précise dans un communiqué avoir préalablement examiné le groupe français et constaté que sa situation de liquidité et de solvabilité était "tout à fait solide" et "va lui permettre d'absorber les conséquences anticipées" des sanctions américaines.

L'ACPR note "que l'organisation et les mécanismes de contrôle mis en place" par la banque sont "appropriés aux caractéristiques de son activité, notamment son implantation internationale".

"Par conséquent, le groupe BNP Paribas, avec ses agréments et autorisations inchangés, est donc en mesure de poursuivre son activité en respectant pleinement l'ensemble de la réglementation applicable."

BNP Paribas a reconnu lundi à New York avoir violé des embargos américains contre Cuba, l'Iran et le Soudan. La banque a accepté de payer une amende de 8,834 milliards de dollars.

 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."