Bilan

BMW va coopérer avec Intel et Mobileye dans la voiture autonome

L'allemand BMW, l'américain Intel et l'israélien Mobileye vont annoncer une initiative pour "développer la technologie de la voiture sans conducteur".

La BMW Série 7 est capable par exemple de se garer seule ou de rester dans sa voie et de maintenir la distance avec une voiture devant elle, sans intervention humaine.

Crédits: DR

Le constructeur haut de gamme allemand BMW dévoilera vendredi lors d'une conférence de presse à Munich (sud) une coopération avec l'américain Intel et l'israélien Mobileye dans la voiture autonome, rapporte jeudi Bloomberg News.

Les trois groupes vont annoncer une initiative pour "développer la technologie de la voiture sans conducteur", selon l'agence, qui cite des sources proches du dossier.

Le constructeur allemand et les deux groupes de technologies expliquent vouloir "collaborer afin d'apporter des solutions pour une conduite pleinement automatisée dans une production de série d'ici 2021".

Intel est le numéro un des semi-conducteurs et Mobileye revendique la place de leader mondial des systèmes anti-collisions, deux spécialités indispensables pour développer un véhicule capable, grâce à ses capteurs, ses caméras et à la transmission rapide des données, de conduire sans intervention humaine.

La voiture autonome constitue l'un des piliers de la nouvelle stratégie de BMW, 100 ans au compteur, pour garder l'avantage dans le segment premium sur ses rivaux Audi (groupe Volkswagen) et Mercedes-Benz (Daimler), allemands eux aussi.

BMW promet donc pour 2021 un véhicule de série entièrement autonome, baptisé iNext, qui lui servira de vaisseau amiral pour le développement ultérieur de cette technologie, censée rendre la conduite "plus sûre et plus facile".

Cette annonce tombe toutefois à un moment peu opportun. Le constructeur californien de véhicules électriques de luxe Tesla a admis jeudi faire l'objet d'une enquête des autorités américaines après le décès accidentel d'un conducteur d'une de ses berlines. Les autorités s'intéressent en particulier à "la conception et [au] fonctionnement des systèmes de pilotage automatique qui étaient en utilisation au moment de l'accident".

BMW, Intel et Mobileye comptent également mettre sur pied une plate-forme ouverte aux autres entreprises sur les niveaux les plus avancés de la conduite automatisée -du stade où le conducteur n'a plus besoin de regarder la route à celui où il n'a plus du tout besoin d'intervenir dans la voiture.

Elles "se sont mises d'accord sur un ensemble d'objectifs et de jalons pour livrer des voitures pleinement autonomes basées sur une architecture de référence commune", précise le communiqué. Les trois groupes veulent tester à court terme un véhicule doté d'un stade avancé d'automatisation, avant d'étendre les tests à une flotte entière en 2017.

De nombreux constructeurs automobiles ou entreprises de technologie planchent déjà sur la voiture autonome, qui est appelée comme l'électrique à devenir un thème majeur d'ici quelques années.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."