Bilan

BMW: première perte trimestrielle en plus de 10 ans à cause du Covid-19

Le constructeur automobile allemand BMW a fait état mercredi d'une perte au deuxième trimestre, la première en plus de 10 ans, à cause de la pandémie, mais mise toujours sur un résultat annuel positif.

Le chiffre d'affaires a reculé de 22%, à 20 milliards d'euros au deuxième trimestre.

Crédits: AFP

Entre avril et juin, le groupe affiche une perte d'exploitation totale de 666 millions d'euros alors que le nombre de voitures vendues a baissé de 25% sur un an, selon un communiqué. La dernière perte remonte à la crise financière de 2009.

Le chiffre d'affaires a reculé de 22%, à 20 milliards d'euros au deuxième trimestre.

Le résultat opérationnel de la branche automobile est de -1,6 milliard, tandis que la perte nette trimestrielle du groupe n'est que de 212 millions en raison d'un effet comptable positif de 805 millions d'euros lié à des ajustements dans les contrats de crédit-bail et des services financiers.

Pour affronter l'impact de la pandémie, l'entreprise compte faire encore plus d'économies avec notamment la suppression de 6.000 emplois cette année à travers la "fluctuation naturelle" et des départs en retraite anticipée volontaires. Les investissements ont également été réduits.

Au premier semestre, le groupe dans son ensemble est resté dans le vert, avec un EBIT de 709 millions d'euros, en baisse de 75% sur un an.

A la Bourse de Francfort, le titre baissait de 2,91% à 56,45 euros dans un Dax en hausse de 1% vers 09H05 GMT.

___ 'Prudents' mais 'confiants'

Pour 2020, le groupe s'attend toujours à une "baisse significative" de son résultat imposable, qui restera "positif" selon le directeur financier, Nicolas Peter.

La marge opérationnelle de sa branche auto devrait être comprise entre 0% et 3%, contre -4% atteint après les six premiers mois de l'année.

"Nous partons du principe que la situation économique continuera de se stabiliser au troisième trimestre", a indiqué M. Peter.

"Nous sommes prudents, mais tout à fait confiants" pour la deuxième moitié de l'année, a expliqué le patron, Oliver Zipse, lors d'une conférence téléphonique.

Les usines ont retrouvé mi-juin un rythme de travail "régulier" après les fermetures imposées pour limiter la propagation du Covid-19.

Si le marché mondial du premium devrait baisser de 20% cette année, BMW pointe certaines tendances positives. En Chine notamment, BMW a vu ses ventes progresser de 17% au deuxième trimestre, contre une baisse en Europe et sur le continent américain.

Le nombre de voitures électrifiées (électriques et hybrides) vendues sur les six premiers mois de l'année a lui progressé de 3%, représentant 61.650 unités sur 962.500 au total, avant de connaître un bond de 50% en juillet.

Le constructeur, qui s'est fixé fin juillet de vastes objectifs climatiques -- dont la réduction d'un tiers des émissions par voiture sur l'ensemble du cycle de vie des fournisseurs à la conduite en passant par la production -- promet toujours qu'il "respectera" les normes européennes de CO2 "cette année".

Il vise 7 millions de BMW et Mini électrifiées sur les routes d'ici 2030, contre 500.000 écoulées jusqu'à fin 2019.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."