Bilan

Bénéfice net en repli pour Swiss Prime Site au 1er semestre

Freiné par de la pandémie de Covid-19, Swiss Prime Site (SPS) a vu son profit se tasser après six mois. Conséquence d'un correctif de valeur et de réévaluation du portefeuille, et d'un important effet fiscal l'an dernier, la société immobilière soleuroise a vu son bénéfice net chuter de 26,2% à 269,7 millions de francs.

Evoquant la suite de l'exercice, Swiss Prime Site table sur une relative normalisation de la situation par rapport au premier semestre.

Crédits: Keystone

Outre un correctif de valeur de 14 millions de francs ainsi que des réévaluations négatives de 14 millions sur le portefeuille immobilier en lien avec la pandémie de nouveau coronavirus, la performance semestrielle comporte plusieurs autres éléments exceptionnels, écrit mardi l'entreprise établie à Olten. La vente de la filiale Tertianum, laquelle gère des maisons de retraite, a ainsi contribué au bénéfice net pour 204,2 millions.

SPS a par ailleurs bénéficié sur la période sous revue d'un effet fiscal favorable marginal de 6 millions de francs consécutif à la dissolution d'impôts différés passifs dans le contexte de la réduction des taux d'imposition dans certains cantons. Sur les six premiers mois de 2019, cet impact fiscal positif avait atteint 158,1 millions.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) hors réévaluations a en revanche bondi de 79,8% à 361 millions de francs. Réévaluations incluses, l'Ebit s'est inscrit à 313,6 millions, en hausse de 9,6%. La vente du groupe Tertianum a largement contribué à la performance.

Importantes pertes pour Jelmoli


Dans son coeur de métier, la première société immobilière suisse cotée en Bourse a pu accroître le produit des locations, malgré un environnement de marché exigeant. Celui-ci s'est accru de 0,7% à 217 millions de francs. Ce chiffre comprend des recettes inférieures aux prévisions et des produits des locations de parking de 2,5 millions en raison de la pandémie de coronavirus, ainsi que des exonérations de loyer de 1,1 million déjà accordées et confirmées.

Le segment des services a dégagé un produit d'exploitation de 218,7 millions francs, inférieur aux 399,1 millions du premier semestre 2020. Le groupe Tertianum, vendu fin février, est encore inclus pour deux mois.

Le grand magasin zurichois Jelmoli a lui subi des pertes significatives du fait de la fermeture ordonnée en mars, avril et mai. Outre les propres surfaces du détaillant, les entreprises de services (coiffeur, clinique esthétique, fitness, entre autres) et tous les concepts de "shop-in-shop" ont également aussi été fermés. Les revenus se sont chiffrés à 43,7 millions, chutant en un an de 23,6%.

Fin juin, le portefeuille immobilier du groupe affichait une valeur de 11,9 milliards de francs, en baisse de 2,6%. Sur la période sous revue, le taux de vacance a lui grimpé de 4,7 à 5,4%.

Un peu moins bien qu'attendu


La performance s'est révélée quelque peu inférieure aux attentes des analystes sondés par AWP. Les experts avaient anticipé un bénéfice net moyen de 277 millions de francs et un Ebit de 331,2 millions, notamment.

Vers 12h40 à la Bourse suisse, le titre SPS lâchait 0,47% à 85,60 francs, alors que l'indice de référence SPI progressait dans le même temps de 0,16%.

Evoquant la suite de l'exercice, Swiss Prime Site table sur une relative normalisation de la situation par rapport au premier semestre. Le groupe établi à Olten attend pour l'ensemble de l'année un taux de vacance temporairement supérieur à 5% en raison de la pandémie de coronavirus.

Le gain issu de la vente du groupe Tertianum permettra au résultat annuel 2020 hors réévaluations et impôts différés de dépasser celui l'année précédente, comme l'avait escompté Swiss Prime Site dès la fin février 2020.

A moyen terme, Swiss Prime Site entend certes réduire la part des surfaces commerciales au sein de son portefeuille, qui en représente actuellement 26%, d'environ 20%. Toutefois, pas question pas céder Jelmoli, a déclaré devant la presse à Zurich René Zahnd, directeur général de SPS.

La réduction de la part du commerce de détail interviendra de manière automatique, du fait que l'entreprise privilégie d'autres types d'objets dans son activité de développement de projets. Pour ces derniers, la réserve dont dispose SPS atteint 2 milliards de francs. Dans les années à venir, ils devraient apporter des revenus locatifs supplémentaires de 83 millions par an.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."