Bilan

Barry Callebaut contre l'initiative sur les denrées alimentaires

Antoine de Saint-Afrique, directeur général du chocolatier zurichois Barry Callebaut, s'oppose à l'initiative contre la spéculation sur les denrées alimentaires, soumise au vote le 28 février.

Le texte lancé par les jeunes socialistes n'aura aucun effet contre la faim dans le monde, selon le directeur général du chocolatier zurichois Barry Callebaut Antoine de Saint-Afrique.

Crédits: Keystone

Antoine de Saint-Afrique, directeur général du chocolatier zurichois Barry Callebaut, s'oppose à l'initiative contre la spéculation sur les denrées alimentaires, soumise au vote le 28 février. Le texte lancé par les jeunes socialistes n'aura aucun effet contre la faim dans le monde, selon lui.

L'initiative augmente en outre la bureaucratie de l'Etat, explique le patron du numéro un mondial des fabricants de produits à base de cacao et de chocolat dans une interview à la "SonntagsZeitung". En cas d'acceptation, elle affaiblirait sans raison l'industrie alimentaire.

Les initiants réclament une interdiction d'investissement, direct ou indirect, pour les sociétés ayant leur siège ou une succursale en Suisse. Cela vaudrait aussi pour la vente de produits structurés. Seuls des contrats avec des producteurs et des commerçants et portant sur la garantie des délais ou des prix fixés seraient autorisés.

Les Chambres fédérales ont rejeté l'initiative. La majorité des élus fédéraux estiment avoir déjà posé certains garde-fous à la spéculation.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."