Bilan

Avaloq regrette la décision du groupe fusionné EFG-BSI

Avaloq Sourcing Switzerland prend acte de la décision du groupe bancaire fusionné EFG-BSI d'abandonner ses services informatiques au profit de son concurrent Temenos.

Dans un communiqué, la société tessinoise désormais entièrement aux mains d'Avaloq se dit cependant "ouverte à une possible coopération future".

Crédits: Keystone

Avaloq Sourcing Switzerland (ex B-Source) prend acte "avec regret" de la décision du groupe bancaire fusionné EFG-BSI d'abandonner ses services informatiques au profit de son concurrent Temenos. Dans un communiqué, la société tessinoise désormais entièrement aux mains d'Avaloq se dit cependant "ouverte à une possible coopération future". Sollicités vendredi par AWP, ni Avaloq ni sa filiale n'étaient disponibles pour plus de détails.

Selon les données présentées jeudi par la direction EFG-BSI, les coûts annuels combinés des deux banques totalisent 240 mio CHF, dont deux tiers à charge de l'institut tessinois. Dès l'annonce du rachat de BSI, EFG avait annoncé que plus de la moitié des synergies de 185 mio CHF par an escomptées serait réalisée par le biais de la migration d'une des deux banques sur une plateforme informatique commune.

Dans l'exposé des motifs ayant amené EFG-BSI à opter pour la solution Temenos, Giorgio Prandelli, directeur financier (CFO) d'EFG a indiqué que le coût n'avait pas été le seul critère retenu, citant l'adaptabilité, l'indépendance opérationnelle et la couverture géographique.

Interrogé sur un possible dédommagement en faveur de B-Source suite à la résiliation de son contrat de service, le directeur général (CEO) de BSI Stefano Coduri avait pour sa part rappelé que la plateforme restera en service jusqu'à la fin de l'année prochaine et que B-Source serait impliqué de près dans la migration. "Il y aura vraisemblablement zéro impact", avait pour sa part laissé entendre le patron d'EFG Joachim Strähle.

Le début de la migration est prévu pour le début du deuxième trimestre 2017 et devrait se conclure d'ici fin 2017. "Pour la durée restante de notre contrat existant avec BSI, au moins jusqu'à fin 2017, nous sommes pleinement engagés pour soutenir notre client", indique le spécialiste tessinois de l'outsourcing, précisant qu'il reste "ouvert à une possibilité de collaboration future".

"Grâce à une croissance continue du groupe Avaloq et un pipeline de projets complet tant en Suisse qu'au niveau international, nous pensons être en mesure de compenser une éventuelle perte de business", conclut le communiqué.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."