Bilan

Apple va gonfler ses investissements dans l'énergie solaire en Chine

Ouvertement engagé à lutter contre le réchauffement climatique, Apple va construire des sites de production d'énergie solaire dans différentes régions de Chine.

Apple a par ailleurs incité ses fournisseurs en Chine à l'imiter: le groupe industriel taïwanais, Foxconn, qui assemble les iPhones, va ainsi construire dans le pays des centrales solaires produisant 400 mégawatts, selon le groupe américain.

Crédits: AFP

Apple va fortement gonfler ses investissements dans l'énergie solaire en Chine afin de réduire son empreinte carbone dans le pays, a annoncé jeudi le groupe américain, tandis que son patron Tim Cook, en visite à Pékin, réaffirmait sa confiance dans la santé du marché chinois.

Ouvertement engagé à lutter contre le réchauffement climatique, le géant californien de l'électronique va construire des sites de production d'énergie solaire dans différentes régions de Chine, d'une capacité combinée de plus de 200 mégawatts, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Et ce en sus de centrales solaires déjà achevées dans le sud-ouest du pays, dont la production combinée dépasse la consommation d'électricité des bureaux et magasins d'Apple en Chine, d'où un bilan carbone "neutre" pour la marque à la pomme dans le pays, poursuit le communiqué.

La production d'électricité que permettront ces nouveaux investissements --dont le montant n'a pas été dévoilé-- devrait quant à elle "commencer à compenser la consommation d'énergie" des sous-traitants industriels d'Apple.

"Le changement climatique est l'un des plus grands défis de notre époque, et c'est maintenant le moment d'agir", a déclaré Tim Cook, le PDG du groupe, cité dans le communiqué.

Cette annonce intervient à quelque semaines de la conférence mondiale de Paris sur le climat (COP21), et alors que la Chine, premier pays émetteur de gaz à effets de serre, s'est engagée à plafonner ses émissions de CO2 à l'horizon 2030.

Apple a par ailleurs incité ses fournisseurs en Chine à l'imiter: le groupe industriel taïwanais, Foxconn, qui assemble les iPhones, va ainsi construire dans le pays des centrales solaires produisant 400 mégawatts, selon le groupe américain.

Tim Cook, de passage cette semaine à Pékin, s'est de surcroît voulu rassurant sur la résistance du crucial marché chinois, en dépit d'un vif ralentissement économique et d'une concurrence aiguisée par la montée en puissance de marques locales (Xiaomi, Huawei).

"Certains s'inquiètent, je le sais. Mais nous continuerons à investir. La Chine est un endroit formidable où il faut être, et cela n'a pas changé", a déclaré M. Cook à l'agence Chine nouvelle.

Le groupe doit ouvrir samedi à Dalian (nord-est) son 21e Apple Store en Chine continentale, et a récemment introduit dans le pays son offre musicale en streaming Apple Music.

Le groupe fait cependant face à des critiques récurrentes dénonçant les conditions de travail imposées par ses sous-traitants chinois, accusés d'exploiter leur personnel: l'ONG China Labor Watch, basée à New York, a appelé ce jeudi Apple à réagir après une nouvelle enquête sur un site de la société Pegatron Corp. à Shanghai.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."