Bilan

American Airlines subit une perte nette de 2,07 milliards de dollars

La compagnie aérienne American Airlines, frappée comme ses concurrentes par la chute du transport aérien depuis le début de la pandémie, a subi une perte nette de 2,07 milliards de dollars au deuxième trimestre.

La compagnie s'attend à ce que ses capacités de vol au troisième trimestre soient 60% inférieures à la même période en 2019.

Crédits: DR

Alors que le virus se propageait, que les autorités locales imposaient des mesures de confinement et que les potentiels clients se montraient de plus en plus réticents à rester dans un espace confiné pendant plusieurs heures, le chiffre d'affaires de la société a chuté de 86% à 1,62 milliard de dollars sur la période, indique un communiqué diffusé jeudi.

"Cela a été l'un des trimestres les plus difficiles de l'histoire d'American", a commenté son PDG Doug Parker.

Après avoir chuté drastiquement en avril, la demande pour les billets d'avion a commencé à se redresser en mai et juin. Mais, relève la société de transport aérien, elle s'est de nouveau affaiblie en juillet avec l'explosion des nouveaux cas de Covid-19 aux Etats-Unis et les nouvelles mesures de restriction sur les déplacements mis en place.

La compagnie s'attend à ce que ses capacités de vol au troisième trimestre soient 60% inférieures à la même période en 2019.

En moyenne au deuxième trimestre, American a brûlé 55 millions de dollars par jour de liquidités, là où la compagnie s'attendait à une moyenne de 70 millions de dollars par jour.

Le montant dépensé par jour est passé de près de 100 millions en avril à environ 30 millions en juin.

Le groupe a terminé le trimestre avec environ 10,2 milliards de dollars de trésorerie et a depuis négocié un prêt de 4,75 milliards de dollars du gouvernement et a émis pour 1,2 milliard de dollars de dette supplémentaire.

Pour réduire ses coûts et préserver ses liquidités, American souhaite réduire ses dépenses opérationnelles et d'investissement de 15 milliards de dollars au total en 2020. Ces économies seront principalement réalisées grâce à la baisse du nombre de vols.

La compagnie, qui compte environ 130.000 employés, avait déjà prévenu mi-juillet qu'elle pourrait congédier jusqu'à 25.000 salariés en octobre, gonflant ainsi la vague de licenciements qui devrait submerger à l'automne le secteur.

Comme les autres sociétés de transport aérien ayant bénéficié en mars d'une enveloppe de 25 milliards de dollars versés par le gouvernement, elle s'est engagée en échange à ne pas supprimer d'emplois jusqu'au 30 septembre.

Plus de 41.000 employés d'American ont jusqu'à présent opté pour un départ anticipé à la retraite, un temps de travail réduit ou un congé partiellement payé.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."