Bilan

Altice veut améliorer ses chiffres en 2016

Altice, le groupe de médias et télécoms de Patrick Drahi, a réalisé un chiffre d'affaires de 17,49 milliards d'euros, en légère baisse de 0,1% sur l'ensemble de l'exercice 2015.

Les chiffres aux Etats-Unis ne prennent pas encore en compte l'intégration de la dernière acquisition réalisée sur place par Altice pour un montant total de 17,8 milliards de dollars.

Crédits: AFP

Altice, le groupe de médias et télécoms de l'homme d'affaires Patrick Drahi, a annoncé mardi avoir réalisé un chiffre d'affaires de 17,49 milliards d'euros, en légère baisse de 0,1% sur l'ensemble de l'exercice 2015, et s'attendre à une amélioration de la tendance pour 2016.

Le groupe a parallèlement vu son excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté progresser de 17,6% sur l'ensemble de l'exercice, à 6,67 milliards d'euros, et envisage une croissance autour de 5% de son Ebitda pour l'exercice en cours.

"Nous avons renforcé notre équipe dirigeante et durant l'année 2016, nous continuerons à nous concentrer sur l'amélioration des performances financières et opérationnelles avec l'intégration de nos acquisitions", a promis le directeur général du groupe, Dexter Goei, dans un communiqué.

Les résultats du groupe restent encore tributaires de son fleuron français, SFR, qui a publié parallèlement ses résultats annuels. L'opérateur a vu son chiffre d'affaires se replier de 3,5% à 11,04 milliards d'euros en 2015, avec cependant un retour aux bénéfices à hauteur de 682 millions d'euros, contre une perte de 188 millions un an plus tôt.

La baisse de l'activité est moins sensible dans le reste du monde, hors Etats-Unis, avec un repli des ventes de 0,4% à 4,32 milliards d'euros, contre 4,34 milliards un an plus tôt, essentiellement lié au recul du chiffre d'affaires de Portugal Telecom (-7,34% à 2,25 milliards d'euros).

A contre-courant, les ventes en Israël et République Dominicaine ont progressé respectivement de 7,7% et 14,4%, pour s'établir à 923,3 millions d'euros et 694,8 millions d'euros.

Altice profite également d'une forte croissance de l'américain Suddenlink, en hausse de 24,2% sur l'ensemble de l'exercice, à 2,18 milliards d'euros.

Les chiffres aux Etats-Unis ne prennent pas encore en compte l'intégration de la dernière acquisition réalisée sur place par Altice pour un montant total de 17,8 milliards de dollars, celle du câblo-opérateur Cablevision, dont la finalisation est attendue au deuxième trimestre de cette année.

En termes d'endettement, la dette nette du groupe ressort à 35,56 milliards d'euros fin décembre, un total qui ne prend pas en compte les 14,5 milliards de dollars (13,05 milliards d'euros) de dette supplémentaire liés à l'acquisition de Cablevision, et représente pour l'heure un taux de 5,3 fois l'Ebitda du groupe.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."