Bilan

Alphabet (Google) sanctionné en Bourse après ses résultats

La Commission européenne a infligé le 20 mars pour la troisième fois en moins de deux ans une forte amende à Google, l'accusant de nouveau de pratiques anticoncurrentielles dans l'Union européenne. La sanction financière s'élevait à 1,49 milliard d'euros.

Le géant américain a déçu les marchés quant à son chiffre d'affaires, qui à 36,3 milliards de dollars (+17%), est inférieur aux attentes moyennes des analyses qui tablaient sur un milliard de plus.

Crédits: Keystone

Alphabet, la maison mère de Google, a vu son bénéfice net trimestriel plombé par une récente amende européenne et son chiffre d'affaires a très nettement déçu, faisant chuter le titre en Bourse.

A cause de cette amende d'1,7 milliard de dollars de la Commission européenne infligée pour pratiques anticoncurrentielles, le bénéfice net a chuté de 29%, à 6,7 milliards de dollars, selon les résultats publiés lundi.

Le géant américain a en outre déçu les marchés quant à son chiffre d'affaires, qui à 36,3 milliards de dollars (+17%), est inférieur aux attentes moyennes des analyses qui tablaient sur un milliard de plus.

Contre-performance en Bourse

Toujours très soucieux du chiffre d'affaires, les investisseurs sanctionnaient cette contre-performance en Bourse: le titre reculait de plus de 5,3% dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street dans la foulée de cette publication.

Autre élément très observé par les marchés, les coûts d'acquisition des recettes ("Traffic Acquisition costs" ou TAC) sont passés à 6,86 milliards de dollars (+9%). Ces TAC sont les sommes reversées à des tiers par Google pour s'assurer qu'il est le moteur de recherche par défaut des appareils ou systèmes d'exploitation.

Même sans l'amende européenne, le bénéfice aurait baissé par rapport à l'an dernier mais les analystes s'y attendaient car le bénéfice net du premier trimestre l'an dernier avait été gonflé par un changement comptable. Alphabet a même fait mieux que prévu par les analystes, en termes de bénéfice ajusté par action, à 11,90 dollars.

La Commission européenne a infligé le 20 mars pour la troisième fois en moins de deux ans une forte amende à Google, l'accusant de nouveau de pratiques anticoncurrentielles dans l'Union européenne. La sanction financière s'élevait à 1,49 milliard d'euros, un chiffre moindre par rapport aux deux précédentes, respectivement deux à trois fois plus élevées.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."