Bilan

Aldi investit 300 millions au Royaume-Uni malgré le Brexit

Le groupe allemand de maxi discompte Aldi veut rénover une centaine de ses magasins au Royaume-Uni, maintenant ses plans malgré le Brexit.

Aldi prévoit parallèlement d'ouvrir 70 magasins supplémentaires, visant un millier de supermarchés opérationnels au Royaume-Uni d'ici à 2022.

Crédits: Reuters

Le groupe allemand de maxi discompte Aldi a annoncé lundi qu'il allait investir 300 millions de livres sur trois ans pour rénover une centaine de ses magasins au Royaume-Uni, maintenant ses plans malgré le Brexit.

L'enseigne à bas coût, dont l'arrivée au Royaume-Uni dans les années 1990 a favorisé l'émergence d'une véritable "guerre des prix" dans le secteur, a présenté ses résultats annuels pour l'année 2015 faisant apparaître une progression de 12% de son chiffre d'affaires au Royaume-Uni et en Irlande, à 7,7 milliards de livres (8,9 milliards d'euros).

Le groupe a souligné dans un communiqué que ses ventes sur place avaient doublé en trois ans.

Son bénéfice opérationnel dans les îles britanniques a toutefois diminué de 1,8% sur un an, à cause de la politique tarifaire toujours agressive du groupe.

L'investissement dévoilé comprendra notamment la rénovation d'une centaine des 659 magasins Aldi au Royaume-Uni, mais aussi le lancement de nouvelles offres pour les boissons alcoolisées ainsi que pour les produits pour bébé.

Le groupe prévoit parallèlement d'ouvrir 70 magasins supplémentaires, visant un millier de supermarchés opérationnels au Royaume-Uni d'ici à 2022.

"Aldi voit ses projets capitalistiques futurs non affectés par la décision britannique de quitter l'UE", a-t-il expliqué. "Le groupe continuera de réaliser des investissements importants afin d'améliorer ses opérations au Royaume-Uni. Cela comprend l'agrandissement de ses deux centres de distribution, la rénovation de notre siège britannique (...) et l'ouverture d'un nouveau centre de distribution à Cardiff l'année prochaine".

D'après de dernières données sectorielles publiées par le cabinet Kantar, Aldi a augmenté à 6,2% sa part du marché britannique lors de la période de douze semaines achevée le 11 septembre dernier. Tout comme sa compatriote Lidl, l'enseigne allemande à bas coût grignote les parts des quatre grands groupes établis de distribution britannique (Tesco, Sainsbury's, Asda et Morrisons).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."