Bilan

Aldi poursuit son expansion au Royaume-Uni et va embaucher 4000 personnes

La chaîne allemande de supermarchés maxidiscompte Aldi a annoncé lundi l'embauche de 4.000 personnes et l'ouverture de 100 magasins d'ici fin 2021 au Royaume-Uni, pays dans lequel elle investit beaucoup et où ses ventes ne cessent de grimper.

Aldi s'est engagée à investir 1,3 milliard de livres en 2020 et 2021 sur le marché britannique, en ouvrant ou modernisant des supermarchés et des centres de distribution.

Crédits: Keystone

L'enseigne, qui compte 36.000 salariés au Royaume-Uni, a déjà créé 3.000 emplois en 2020, rappelle-t-elle dans un communiqué.

Aldi s'est engagée à investir 1,3 milliard de livres en 2020 et 2021 sur le marché britannique, en ouvrant ou modernisant des supermarchés et des centres de distribution.

L'objectif est d'atteindre 1.200 magasins d'ici 2025 pour le groupe qui est présent dans le pays depuis 30 ans.

Comme les autres chaînes de supermarchés, Aldi a vu ses ventes bondir depuis le début de la crise sanitaire, profitant de la fermeture de nombres de restaurants, de pubs ou sandwicheries.

Sa part de marché s'établissait à 8% début septembre selon des chiffres du cabinet Kantar, ce qui en fait le cinquième acteur au Royaume-Uni.

Aldi et son homologue Lidl pèsent toujours plus lourd dans le pays en livrant une guerre des prix aux enseignes traditionnelles, mais elles restent encore loin du numéro un Tesco et ses 26,8% parts de marché.

Giles Hurley, directeur général d'Aldi pour le Royaume-Uni et l'Irlande, affirme que ses prix sont 20% plus bas que la moyenne du marché.

"Si nos concurrents baissent leurs prix alors nous ne ferons que les baisser encore plus bas", a-t-il déclaré à des journalistes lundi.

L'enseigne a par ailleurs dévoilé ses résultats pour l'année 2019 avec un chiffre d'affaires en hausse de 8% à 12,28 milliards de livres et un bénéfice avant impôt qui a grimpé de 49% à 271,5 millions.

"Les chaînes de supermarchés ont été les grandes gagnantes durant la pandémie" et Aldi en tant qu'enseigne à bas prix "a résisté encore plus sur fond d'incertitude économique", souligne Susannah Streeter, analyste chez Hargreaves Lansdown.

En revanche, Aldi n'a pas encore pris le virage numérique que nombre d'enseignes ont négocié comme Tesco, qui investissent massivement dans la livraison à domicile en embauchant des milliers de personnes.

L'essor des achats sur internet a également profité au spécialiste Ocado et suscite l'intérêt du géant Amazon qui entend accélérer dans la livraison alimentaire au Royaume-Uni.

"Aldi est en retard dans la vente en ligne mais il se tourne désormais vers le retrait de courses en magasins et met à l'essai un service de livraison avec Deliveroo", relève Mme Streeter.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."