Bilan

Actelion bondit sur fond d'offre de reprise de Shire

La nominative d'Actelion s'est sensiblement étoffée lundi, portée par une offre de reprise de 160 CHF par action que le britannique Shire aurait faite à la société bâloise.

Le rachat d'Actelion est tout à fait intéressant pour les Britanniques: Shire pourrait étendre son portefeuille et acquerrait un nouveau moteur de croissance, selon l'analyste Richard Parkes.

Crédits: Keystone

La nominative d'Actelion s'est sensiblement étoffée lundi, portée par un article du journal britannique "Sunday Times". Selon ce dernier, le groupe pharmaceutique britannique Shire aurait fait à la société de biotechnologie bâloise une offre de reprise de 160 CHF par action, qui aurait toutefois été refusée par le conseil d'administration.

Une porte-parole de Shire a refusé de commenter l'article du journal britannique et un porte-parole d'Actelion a indiqué que l'entreprise ne fait pas de commentaire sur des rumeurs de marché. Récemment, Actelion a relevé ses prévisions de bénéfices, après la progression des ventes de son nouveau médicament pour traiter l'hypertension artérielle pulmonaire.

A la clôture, Actelion s'était adjugé 5,8% à 139,60 CHF, après être montée en matinée au niveau record de 141,40 CHF, dans des volumes supérieurs à la moyenne. Le SMI a pour sa part concédé 0,49%.

Dans l'ensemble, les analystes estiment que ces spéculations de reprise sont "plausibles". La direction de Shire avait dit ouvertement par le passé souhaiter croître en acquérant des sociétés d'une certaine importance. En raison de la forte franchise sur les produits, Actelion est un objectif logique pour la rivale britannique, ont-il commenté.

Pour la BC Zurich (ZKB), Shire et Actelion vont très bien ensemble, les deux sociétés étant spécialisées dans les maladies rares. Ils ne s'attendent toutefois pas à de grands effets de synergie. La prime de 15% sur le cours actuel d'Actelion est plutôt faible, selon les analystes. Ils mettent la progression du cours sur le compte des rumeurs et ne s'attendent pas à une fusion, étant donné que le groupe a toujours insisté sur le fait qu'il désirait rester indépendant.

Chez J. Safra Sarasin, l'analyste Chi Tran-Brändli estime également qu'Actelion serait un bon complément à Shire, mais elle se montre assez prudente concernant les espoirs fondés sur le médicament Opsumit et l'homologation attendue de Slexipag (Uptravi).

Pour Deutsche Bank, la prime offerte pourrait être trop faible. Le rachat d'Actelion est tout à fait intéressant pour les Britanniques: Shire pourrait étendre son portefeuille et acquerrait un nouveau moteur de croissance, selon l'analyste Richard Parkes. Il ne voit toutefois qu'un potentiel limité pour des synergies directes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."