Bilan

Accusée par les USA, la banque Frey fait le ménage

L'établissement zurichois Frey a suspendu de ses fonctions un membre de sa direction, Stefan Buck, accusé aux Etats-Unis d'aide à la soustraction fiscale.
Suspendu de ses fonctions. Tel est le sort qui a été réservé au manager de la banque privée zurichoise Frey, après que les Etats-Unis l'ont accusé d'aide à la soustraction fiscale. La responsabilité de la division clientèle privée lui a été retirée.

Cette démarche permettra à l'intéressé, M. Buck, de se défendre en toute liberté contre les accusations dont il fait l'objet devant un tribunal de district new-yorkais, a expliqué la banque dans un communiqué. Elle ne signifie toutefois pas que l'établissement estime qu'il porte une responsabilité dans les faits qui lui sont reprochés.

Présomption d'innocence

Mardi dernier, le procureur fédéral new-yorkais Preet Bharara avait déposé une plainte formelle contre M. Buck et un avocat du cabinet zurichois Niederer, Kraft & Frey, proche de la banque Frey pour aide à la fraude fiscale. Les deux accusés auraient aidé des contribuables américains à dissimuler «des millions de dollars» après l'accord passé entre les autorités américaines et l'UBS ainsi que la banque Wegelin.

La banque Frey rappelle que les deux accusés bénéficient toujours de la présomption d'innocence. Elle ajoute qu'elle soutiendra M. Buck devant la justice américaine, et informera en temps voulu sur l'évolution de l'affaire.
Marion Moussadek

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."