Bilan

Abdallah Chatila veut faire de Genève une destination de la gastronomie

M3 Restaurants dévoile Home son nouveau restaurant situé au cœur de Meyrin Centre. A terme, 100 millions seront investis pour acquérir 50 restaurants et faire de Genève une nouvelle destination culinaire.

Alain Brunier, directeur m3 Académie, Abdallah Chatila, fondateur et président de m3 Groupe, Mathieu Lagache, directeur général de m3 Restaurants, Christophe Raoux, chef exécutif de m3 Restaurants et Nicolas Burgi, chef exécutif de m3 Restaurants.

Crédits: DR

Offrir une qualité culinaire indéniable à Genève à travers une cinquantaine d’établissements, c’est le souhait de l’homme d’affaires genevois Abdallah Chatila. Le fondateur et président de m3 Groupe inaugurait jeudi 24 septembre son nouveau restaurant situé au cœur du centre commercial de Meyrin qu’il a racheté en février dernier à la famille Gouzer-Waechter.

Après plusieurs mois de rénovation, le nouveau restaurant Home propose une cuisine du terroir proposée par le chef Christophe Raoux, meilleur Ouvrier de France 2015 ainsi que plusieurs activités telles que baby-foot, bibliothèque et grand écran pour les fans de sports.

Producteurs locaux et cuisines du monde

Le groupe m3, qui comprend des activités dans les secteurs de l’immobilier, de l’architecture, des investissements, de la sécurité et de la santé entend développer son secteur restauration à Genève. L’idée est d’acquérir d’ici fin 2021 une trentaine d’établissements supplémentaires afin de détenir un pôle d’une cinquantaine de restaurants répartis dans la grande majorité des communes genevoises.

Le groupe qui a déjà investi plusieurs millions ambitionne de poursuivre sa croissance en 2021 avec l’ouverture déjà annoncée de deux hôtels à Genève, d’une dizaine de restaurants et d’un centre de formation. L’ouverture à Plan-les-Ouates, d’un atelier central de 4000m2 coordonnant tous les restaurants est également dans le pipeline afin de réduire les coûts marchandise et de production et améliorer la logistique.

L’idée étant également de travailler au maximum avec les producteurs locaux tout en réduisant l’empreinte écologique: «Nous ne proposerons que des eaux filtrées dans nos restaurants, à des prix très compétitifs. Nous allons aussi offrir des jus de fruits et légumes frais réalisés avec les produits locaux». Les établissements proposeront également à chaque client de repartir avec les restes du repas chez eux.

Abdallah Chatila souhaite toutefois offrir une cuisine diversifiée avec des restaurants de toutes les origines – italien, portugais, espagnol, libanais, turque, asiatique – tout en préservant des institutions genevoises telles que le Cheval Blanc à Vandoeuvres, le Vallon à Conches - 1 millions investis pour sa remise à neuf – ou encore le Sesflo à Florissant (2 millions d’investissement). «Il faut offrir une qualité culinaire digne des grandes villes, commente l’entrepreneur. J’aimerais que Genève devienne une destination culinaire de renommée». Dirigé par Mathieu Lagache, m3 Restaurants prévoit également d’ouvrir des tea room ainsi que des concepts de restaurants qui existent déjà à l’étranger.

Dimension caritative

A terme, le groupe va investir plus de 100 millions de francs dans la restauration. Le mécène entend reverser 1% de son chiffre d’affaires –estimé à termes à plus de 100 millions - aux fondations Partage et Colis du cœur à Genève. Avec l’acquisition des prochains établissements, le nombre de collaborateurs de m3 Restaurants passera à 1000 (contre 300 actuellement). Le groupe m3 comptabilisera quant à lui 2500 collaborateurs.

Ce dernier a également lancé Academy m3 dont l’objectif est de former les apprentis aux métiers de bouche. L’idée étant également d’engager des travailleurs en fin de droit au chômage. «Donner une chance à tout le monde fait partie des valeurs du groupe», explique le fondateur qui se réjouit d’engager à termes 1000 personnes en ces périodes difficiles, notamment dans le secteur de la restauration. L’entrepreneur a toutefois budgétisé trois années de pertes dans ses restaurants avant de faire des bénéfices.

Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève (IHEID) en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l'Université de Genève. Après avoir hésité à travailler dans une organisation internationale, elle décide de débuter sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Depuis 2010, Chantal est journaliste pour le magazine Bilan. Elle contribue aux grands dossiers de couverture, réalise avec passion des portraits d'entrepreneurs, met en avant les PME et les startups de la région romande. En grande amatrice de vin et de gastronomie, elle a lancé le supplément Au fil du goût, encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal est depuis 2019 rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan et responsable du hors série national Luxe by Bilan et Luxe by Finanz und Wirtschaft.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."