Bilan

A nouveau rentable au premier semestre, Bobst confirme ses objectifs

Le constructeur de machines d'emballage et d'imprimantes industrielles Bobst a renoué avec les chiffres noirs au premier semestre 2021, douze mois après avoir essuyé une lourde perte après l'éclatement de la crise de Covid-19. Malgré les difficultés à venir, la direction du groupe de Mex se veut confiante pour la suite des opérations et confirme ses objectifs annuels et stratégiques.

Forte de ces résultats, la direction de Bobst se montre optimiste pour la deuxième partie d'exercice et réaffirme ses ambitions annuelles.

Crédits: Keystone

Les entrées de commandes ont bondi de plus de deux tiers à la faveur des allégements des restrictions liées à la pandémie, indique lundi Bobst. Le chiffre d'affaires consolidé réalisé pendant la première moitié de l'exercice s'est relevé de 27,4% en rythme annuel, à 667,4 millions de francs. Les effets de change, qui ont pesé à hauteur de 1,0%, ont été plus que compensés par les acquisitions de Cito-System et Jetpack.

La demande pour le carton ondulé, les boîtes pliantes et les emballages flexibles a explosé avec l'essor sans précédent de la vente par correspondance occasionné par la pandémie, incitant de nombreux fabricants d'emballages à investir dans de nouvelles lignes de production.

Cette poussée de la demande risque cependant de se traduire par des problèmes de livraison, en lien avec les prix des matériaux et aux goulets d'étranglement dans les chaînes d'approvisionnement chez quelques uns de ses principaux fournisseurs. Le manque à gagner occasionné par la non-livraison de commandes pourrait atteindre 50 millions de francs.

Le résultat opérationnel (Ebit) est à nouveau positif, de 14,6 millions, contre un débours de 25,1 millions un an plus tôt, ce qui a permis à l'entreprise de boucler le semestre sur un bénéfice net de 5,1 millions, après une perte de 30,0 millions.

Unité principale toujours dans le rouge


Le retour à la rentabilité opérationnelle est dû exclusivement à la division Services & Performance, dont l'Ebit a quasiment doublé pour s'établir à 37,1 millions de francs, alors que la principale unité d'affaires, Printing & Converting, a résorbé sa perte de moitié mais est restée dans le rouge à hauteur de 21,4 millions.

Qualifiée de "forte", la génération de liquidités a permis de renflouer la trésorerie nette à 72,0 millions de francs à fin juin, contre à peine 3,9 millions au bouclement de l'exercice précédent. La banque Vontobel relève que l'amélioration de la trésorerie nette est également due au non-versement du dividende au titre de l'exercice 2020.

Forte de ces résultats, la direction de Bobst se montre optimiste pour la deuxième partie d'exercice et réaffirme ses ambitions annuelles. "Nous constatons une tendance positive dans la branche, les clients investissent à nouveau dans des machines", a expliqué en téléconférence le directeur général (CEO) Jean-Pascal Bobst.

Comme annoncé le mois dernier, l'entreprise anticipe des ventes comprises entre 1,5 et 1,6 milliard de francs, ainsi qu'une marge Ebit de 5 à 6%, malgré les restrictions de voyage toujours en vigueur, le renchérissement de la chaîne d'approvisionnement, les retards de livraison de pièces et matériaux, et le manque de capacités de transport.

Les objectifs financiers à long terme, à savoir une marge Ebit d'au moins 8% et un retour sur capitaux investis (ROCE) de 20%, sont également confirmés.

Les investisseurs boudaient clairement la nominative Bobst, qui chutait de 2,6% à 75,075 francs à 14h38. Le SPI cédait 0,62%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."