Bilan

A la recherche des modèles d’affaires du tourisme de demain

Dans le cadre du Forum mondial du Tourisme de Lucerne, un concours pour start-up du monde entier se tiendra début mai. L'occasion de débusquer de nouveaux modèles d'affaires pour la branche touristique.

Sur 15 start-up finalistes, un tiers d'entre elles sont suisses.

Crédits: Swiss Start-up Innovation Camp

Destination, hospitalité, mobilité, impact et transaction: cinq catégories dans lesquelles quinze entreprises finalistes du monde entier seront en concours pour gagner le Start-up Innovation Camp début mai. Organisé par le Forum mondial du tourisme de Lucerne qui se déroulera dans la foulée, le potentiel de cinq start-up suisses encore en lice pourrait être exploité si elles l’emportent.

Une compétition exigeante

Pour cette 4e édition du Start-up Innovation Camp qui se tiendra du 1er au 2 mai prochain à Lucerne, cinq jeunes entreprises suisses ont réussi à passer les étapes pour atteindre la phase finale. Un parcours complexe pour espérer devenir lauréat.

Crédits: Swiss Start-Innovation Camp

Tout commence avec une postulation. Six semaines durant lesquelles des sociétés peuvent déposer leur dossier depuis les quatre coins de la planète, sous réserve de certains critères. «La start-up doit avoir moins de cinq ans, avoir un produit existant testé et avoir des ambitions internationales ou pour sa région», indique Martin Barth, CEO du Forum mondial du Tourisme.

La suite du processus se dessine en deux étapes. Une présélection établie par un jury de trois personnes, dont Martin Barth, qui choisit parmi les candidats (250 cette année), 10 profils par catégorie. Par la suite, un écrémage se fait à nouveau en ne gardant plus que trois finalistes de chaque catégorie, invités en Suisse.

Au terme de cette compétition, «chaque lauréat recevra la coquette somme de 20'000 francs pour se développer, une participation gratuite au Forum mondial du Tourisme suivant et un programme de coaching de deux ans avec un expert du secteur», ajoute Martin Barth.

Les start-up suisses font carton plein

Parmi les quinze projets finalistes, dont cinq suisses, des idées novatrices fusent pour améliorer l’industrie des voyages, du tourisme et de l’hôtellerie. Par exemple, RoomPriceGenie, à Zoug, propose un logiciel spécialement conçu pour aider les hôtels de taille modeste à fixer le prix des chambres. De son côté, Prognolit de Winterthour, offre une planification optimisée du personnel de restauration grâce à des outils numériques.

La concurrence internationale a également des innovations à proposer. En provenance de Malaisie, Adventoro, plus grande plate-forme de commerce électronique d’Asie du Sud-Est, met en relation des voyagistes d'aventure du monde entier avec de véritables amateurs. Cocoche, société argentine, est une plateforme de location de voitures en peer-to-peer.

Autre concept, cette fois-ci américain, Trip Loop, une application mobile intégrée qui permet aux voyagistes de groupes une communication optimale en temps réel. Enfin, ImpactExplorer venu de Grande-Bretagne, promeut le tourisme durable en reliant les voyageurs individuels aux communautés locales.

Le Forum mondial du Tourisme se développe

La sixième édition de ce Forum sera à nouveau l’occasion de mettre en réseau de jeunes entrepreneurs avec certains dirigeants du secteur afin de développer de nouveaux modèles d’affaires. Seront présents cette année, entre autres, le conseiller fédéral Guy Parmelin, Rania Al Mashat, ministre du tourisme de l'Égypte ou encore Jean-Claude Biver, ancien responsable du pôle horlogerie de LVMH, (HublotZenith...).

Et ce rendez-vous de professionnels du tourisme qui se déroule tous les deux ans n’en n’est pas à son coup d’essai. En dix ans, les 200 participants issus de 23 pays en 2009 se sont transformés en 500 invités provenants de 75 pays.

Sur sa lancée, le Forum a créé le pôle d’innovation du Tourisme à Lucerne, appelé «Tourisme de demain», qui devrait exister jusque fin 2020. Pour ce qui est de la prochaine édition du Start-up Innovation Camp, en 2021, elle sera rallongée à sept jours complets.

Mullerjulieweb
Julie Müller

Journaliste

Lui écrire

Du Chili à la Corée du Sud, en passant par Neuchâtel pour effectuer ses deux ans de Master en journalisme, Julie Müller dépose à présent ses valises à Genève pour réaliser un stage chez Bilan. Quand cette férue de voyages ne parcourt pas le monde, elle se débrouille pour dégoter des stages dans les rédactions de Suisse romande. Tribune de Genève, 24 Heures, L'Agefi, Newsexpress ou encore Le Temps lui ont déjà ouvert leurs portes. Formée à tous types de médias elle tente peu à peu de se spécialiser dans la presse écrite économique.

Du même auteur:

Malgré les turbulences, les agences de voyage gardent le cap
Bouche à oreille, le laissé pour compte du marketing

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Entreprises

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."