Bilan

«Nous apportons un regard neuf»

Un concours d’étudiants, organisé en parallèle des career weeks à la HEG de Genève, pose le défi de l’adéquation entre les besoins des employeurs et la formation supérieure.

Nicola Camasso (à g.) et Vincent Daher, de la Junior Entreprise de HEG Genève.

Crédits: Huc

Depuis le 29 février, la Junior Entreprise de la HEG de Genève réunit, sur son campus, étudiants et futurs employeurs dans le cadre de son événement annuel, les career weeks. Pour l’occasion, 40 universitaires romands concourent pour repenser l’adéquation entre formation supérieure et entreprises.

Nestlé, UBS, EY… Douze employeurs, parmi les plus importants de la place, se succèdent sur deux semaines, afin de présenter aux étudiants de la HEG de Genève leurs opportunités et activités. Vincent Daher, président de la Junior Entreprise, souligne le succès croissant de la manifestation: «Pour la première année, plusieurs sociétés nous ont contactés directement, sans que nous les approchions.» 

La démarche est désormais intégrée dans la stratégie RH des multinationales. Pour Caroline Poncet, coordinatrice événementielle aux ressources humaines de PwC, «big four» de l’audit et partenaire de l’événement, travailler en amont auprès des étudiants est devenu incontournable pour se faire connaître et prendre les premiers contacts: «Nous venons en général à quatre ou à cinq.

Un directeur pour la présentation globale, et des représentants de chaque secteur qui donnent des éléments concrets sur nos activités. L’objectif est aussi de discuter de manière informelle après les interventions, et de repérer le plus tôt possible les talents.» 

Un défi stratégique pour le canton

Le dialogue entre professionnels et universitaires revêt d’autant plus d’importance que l’adéquation entre les besoins des employeurs et la formation supérieure va devoir être revue. C’est le sens du concours d’étudiants Fortnight Challenge, organisé en parallèle des career weeks par la Junior Entreprise de la HEG de Genève, à l’adresse des bachelors et masters de toute la Suisse romande.

«Vingt binômes planchent pendant un mois sur un plan d’adaptation, en particulier les HEC de Lausanne et Fribourg qui ont répondu présent. Le regard neuf des étudiants intéresse les entreprises, qui sont demandeuses», relève Nicola Camasso, vice-président de la JE. 

L’enjeu est également pris très au sérieux par le canton de Genève, partenaire du concours, qui l’a inscrit dans ses priorités stratégiques à l’horizon 2030.
«A l’aube de la quatrième révolution industrielle, la question de l’adéquation entre les besoins du marché et de la formation est essentielle pour que la formation anticipe les mutations en cours et à venir, notamment technologiques», estime Pierre Maudet, conseiller d’Etat chargé de l’Economie, qui sera présent sur le campus pour la cérémonie de clôture du Fortnight Challenge le 11 mars. 

La HEG mise sur sa dimension professionnalisante pour relever le défi. En premier lieu la Junior Entreprise, qui multiplie les partenariats, notamment avec la Chambre du commerce et la FER. «Notre force est de recevoir notre enseignement par des acteurs du monde de  l’entreprise. Ils apportent leur expertise professionnelle sur tous les mandats exécutés par la JE de la HEG»,  met en avant son président Vincent Daher. 

Un atout globalement valorisé à l’embauche, mais qui peine encore dans certains cas à convaincre, selon Nicola Camasso: «Certains cabinets d’audit ont parfois tendance à privilégier le bagage très théorique des HEC. Adapter la formation, c’est peut-être également intégrer les points forts de chaque filière et aller vers une forme de convergence.»

Joan Plancade
Joan Plancade

JOURNALISTE

Lui écrire

Diplômé du master en management de l’Ecole supérieure de Commerce de Nantes, Joan a exercé pendant sept ans dans le domaine du recrutement, auprès de plusieurs agences de placement en France et en Suisse romande. Collaborateur externe pour Bilan, Il travaille en particulier sur des sujets liés à l’entreprise, l’innovation et l’actualité économique.

Du même auteur:

Les sociétés de conseil rivalisent avec l’IMD
Comment la sécurité se déploie aux frontières entre la France et la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."