Bilan

"J'espère que Puma ne fait pas de préservatif!"

Euro 2016: Xherdan Shaqiri s'est illustré par un commentaire humoristique sur l'épisode des maillots déchirés de la Nati. Un défaut est à l'origine de cette mésaventure qui a fait rire les internautes durant toute la soirée.
  • Paul Pogba en train de déchirer le maillot de Granit Xhaka

  • L'image a fait le tour du Net: Admir Mehmedi dans son maillot déchiré.

Le buzz est mondial. Même CNN a relaté les mésaventures de l'équipe nationale suisse et relayé le commentaire désormais culte de Xherdan Shaqiri: "J'espère que Puma ne fait pas de préservatif." Dimanche soir 19 juin, au stade Pierre-Mauroy de Lille, on a vu des maillots se déchirer, des ballons éclater, des poteaux briser les occasions de but, le tout sur une pelouse dévastée pour un match contre la France terminé sur le score nul de 0 à 0. Lundi, Puma, l'équipementier de la Nati a concédé qu'un défaut expliquait pourquoi les maillots rouges à croix blanche se sont déchirés comme du papier lors de cette rencontre de l'Euro 2016. Avant ce match, "nos cinq équipes Puma (Autriche, Italie, République Tchèque, Slovaquie et Suisse, ndlr) ont joué dix matches lors de l'Euro, sans que ce problème ne se produise", a déclaré le groupe allemand par communiqué. Quatre joueurs suisses (Mehmedi, Embolo, Dzemaili et Xhaka) ont en effet dû changer de tunique en première période et Xhaka a dû retourner chercher un t-shirt neuf après la mi-temps. De son côté, la toile s'est régalée de cet épisode.

Pourtant, contrairement à ce que  dit ce twitto, l'équipe suisse n'a pas acheté ses maillots pour 20 euros

 

Lire aussi: Un défaut à l'origine des maillots suisses déchirés

Sur Twitter @Paranoid_s0 a suscité plus de 7000 retweets avec un post imaginant l'état de l'équipe suisse à la 88e minute.

"Le mec de chez Puma qui a conçu le maillot Suisse... ", ironise un autre abonné.

 

Voir aussi: Comment mesure-t-on la valeur d'un joueur de foot

Des déchirures qui rappellent d'autres sports

Et un commentaire qui fait référence à une image de la place financière helvétique que l'on espèrait pourtant révolue. 

 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."