Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Favarger va réussir, je n’ai aucun doute»

Installé à Genève, Luka Rajic est à la tête d’une fortune estimée par Bilan entre 300 et 400 millions de francs (lire page 115).
1 / 5

Etes-vous un self-made-man? - -

Mais n’est-ce pas grâce à Dukat que vous avez fait fortune? Une société acquise pour 15 millions d’euros en 1993 et cédée en 2007 pour 280 millions d’euros? - -

Comment expliquer que Dukat ait pris autant de valeur? - -

Avez-vous tenté de répliquer l’exemple de Dukat? - -

Pourquoi avoir décidé de vendre Dukat? - -

Pourquoi vous êtes-vous installé à Genève? - -

N’avez-vous jamais regretté l’achat de Favarger? - -

La société est-elle à l’équilibre? - -

Comment évoluent les ventes de Favarger? Le record pour la production semble avoir été de 1360 tonnes en 1993, juste?  - -

Comment comptez-vous développer les exportations? - -

Allez-vous poursuivre la stratégie consistant à ouvrir des boutiques en propre? - -

Des investissements sont-ils prévus dans votre usine de Versoix? - -

Qu’en est-il de votre projet de créer un petit musée dédié à la production de Favarger? - -

Pourquoi investir dans la pharma? - -

Quelles sont vos ambitions pour Pharmas?  - -

Y a-t-il un point commun avec Favarger? - -

La distribution et la logistique, ce sont justement une de vos spécialités, non? - -

Outre l’horlogerie, le ski et le golf, vous êtes aussi un mélomane. Est-il exact que vous soutenez la musique classique? - -

Parlez-nous de votre château genevois. Quelle est son histoire? Quels travaux y avez-vous réalisés? - -