Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

«Clarins n’a pas renoncé à la croissance externe»

Olivier Courtin-Clarins est né il y a 60 ans, tout comme la maison Clarins.
Virginie, Jenna, Claire et Prisca Courtin-Clarins représentent la troisième génération de la famille au conseil de surveillance.
1 / 6

Clarins a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires légèrement inférieur à 1,5 milliard d’euros. Estimez-vous avoir atteint une taille critique? - -

L’activité spa dope-t-elle vos ventes? - -

Que pensez-vous du travel retail? Est-ce un canal de vente intéressant pour Clarins? - -

Quand on voit le développement phénoménal de L’Occitane, n’éprouvez-vous pas des regrets concernant la vente de votre participation? Vous étiez monté dans le capital de cette société jusqu’à 25%. - -

Pourquoi être sorti de la bourse en 2008? - -

Mais n’était-ce pas une sorte de «caprice de star»? Sortir de la bourse vous est revenu très cher. L’opération a absorbé beaucoup de liquidités. - -

Pourquoi avoir décidé de cesser l’exploitation de Kibio, la marque de cosmétiques que vous aviez rachetée? - -

En d’autres termes, Clarins a tourné la page de la croissance externe? - -

Vous faites face à des acteurs qui ont beaucoup de trésorerie et qui sont assez agressifs sur ce marché, c’est exact? - -

Vous étiez en charge du lancement de la nouvelle gamme de soins My Blend, positionnée haut de gamme. Comment se porte-t-elle? - -

Y a–t-il encore des découvertes en ce qui concerne la peau et son fonctionnement? - -

Que représente le pôle parfumerie par rapport aux activités globales du groupe? - -

Comment êtes-vous arrivé à occuper une certaine position sur le marché de la parfumerie? - -

Qu’en est-il de Mugler Couture? Y aura-t-il des ouvertures de boutiques? - -

Votre concept de fontaine à parfums fonctionne très bien, vous confirmez? - -

Comment préparez-vous la relève familiale? - -

Et la Suisse? Avez-vous un projet d’une 4 e extension du site genevois de Plan-les-Ouates? - -

Aucun membre de la famille n’est venu s’installer en Suisse? - -