Bilan

«C’est un fantastique relais de croissance»

En rachetant le fabricant de microphones Blue, le groupe Logitech épouse l’évolution actuelle des usages numériques. En exclusivité, les explications du CEO Bracken Darrell.
  • Les micros Blue ont été repris par Logitech pour 117 millions de dollars.

    Crédits: Logitech
  • Les micros Blue ont été repris par Logitech pour 117 millions de dollars.

    Crédits: Dr

Depuis son arrivée à la tête de Logitech début 2013, Bracken Darrell a permis au cours de l’action du groupe suisse d’être multiplié pratiquement par dix. En remettant le design et la «coolitude» au cœur de produits qui dépassent de loin les souris, comme le décrivait Bilan dès novembre 2013, l’entreprise est passée d’une phase de redressement à une autre de conquête.

Pour preuve, outre des résultats au dernier trimestre qui affichent une nouvelle croissance des ventes (+15%) et des bénéfices (+4,5%), on trouve l’acquisition stratégique du fabricant de micros numériques Blue, pour 117 millions de dollars. Un mouvement stratégique pour l’entreprise. Le marché des micros connaît en effet un boom. Estimé à environ 700 millions de dollars pour tous les microphones aux Etats-Unis et à 600 millions pour les micros numériques premiums dans le monde, ce segment connaît une croissance à deux chiffres. L’acquisition de Blue par Logitech rappele ainsi celle d’Ultimate Ears (UE) qui a permis de faire de la ligne audio et, en particulier, des enceintes sans fil Boom, un leader du marché au moment où il décollait. 

«La création de contenu est un fantastique relais de croissance pour Logitech», assure son CEO Bracken Darrell. Interview.

Blue va-t-il rendre les produits Logitech encore plus cool?

Si vous êtes un créateur de contenu -  quelqu’un qui fait des blogs vidéo (vlogs) sur YouTube ou un joueur qui diffuse sur Twitch -, vous voulez une vidéo mais aussi un son de qualité pour donner vie à votre contenu. Logitech est déjà dans cet espace avec ses webcams et nous sentons une tendance croissante à cette production de contenu. Avec l’acquisition de Blue, nous sommes en mesure d’offrir des microphones de haute qualité pour l’audio. Il est donc logique que nous ajoutions cette opportunité adjacente à notre portefeuille.  

Comment Blue va-t-il s’intégrer dans votre portefeuille de produits?

Nous allons garder la marque Blue car elle jouit d’une excellente réputation. Ils ont déjà fait un travail formidable en créant leur entreprise et nous les aiderons là où nous le pouvons pour faire croître ce domaine. Au-delà, nous voyons beaucoup d’opportunités pour permettre la créativité des gens. Nous sommes très enthousiasmés par ce futur. 

Blue ressemble un peu à l’acquisition d’UE. Allez-vous développer une sorte de Boom pour les micros?

Comme je l’ai dit, il y a beaucoup d’opportunités que nous aimerions étudier... mais je ne peux que vous parler des nouveaux produits au moment où nous sommes prêts à les annoncer! En ce qui concerne
la capture audio, nous constatons une croissance rapide sur le marché et beaucoup de possibilités pour donner vie aux inspirations des gens. De plus en plus de personnes diffusent des vlogs et des podcasts sur des plateformes grand public telles que Twitch, YouTube, Audible et iTunes. Blue est une nouvelle façon de nous développer avec des synergies dans les catégories existantes de Logitech dans les jeux, les webcams et l’audio.

Vos unités de jeux et de vidéos collaboratifs sont aussi en plein essor. Quels produits spécifiques stimulent la croissance? 

Effectivement, nos ventes de produits pour les  jeux et les vidéos collaboratifs ont augmenté de 60% ce trimestre. Les jeux sont devenus notre catégorie la plus importante, aidés par notre marque Astro Gaming qui a contribué pour environ 5 points à la croissance globale des ventes. Nous sommes les leaders des périphériques pour le gaming et profitons de ce leadership à mesure que le marché se développe. Nous voyons également des jeux populaires comme Fortnite attirer de nouveaux joueurs. Vous penserez que c’est fou, mais j’étais à la finale d’Overwatch l’autre jour et l’ambiance était incroyable. Comme lors d’un match de football ou de basketball. 

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."