Bilan

Washington confirme un accord de libre-échange trans-pacifique

Les douze pays engagés dans des négociations sur un traité de libre-échange trans-pacifique ont trouvé un accord, a annoncé lundi un responsable américain.

Le TPP réunit l'Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les Etats-Unis et le Vietnam.

Crédits: AFP

Les douze pays engagés dans des négociations sur un traité de libre-échange trans-pacifique ont trouvé un accord, a annoncé lundi un responsable américain.

Cet accord a été confirmé par le Premier ministre japonais Shinzo Abe cité par la chaine de télévision japonaise NHK. Les négociations avaient débuté en 2008 et se sont achevées après une session de négociations de plus de cinq jours à Atlanta (Georgie, sud). Le TPP réunit l'Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les Etats-Unis et le Vietnam.

Ces douze pays représentent 40% de l'économie mondiale mais le TPP ne comprend pas la Chine, tenue à l'écart des négociations.

L'administration américaine du président démocrate américain Barack Obama avait durement bataillé pour obtenir la possibilité de signer un accord sans que celui-ci ne puisse être amendé par le Congrès. Il avait dû pour cela vaincre de fortes réticences au sein de son propre parti.

Les principaux points durs de la négociation concernaient les droits de propriété intellectuelle sur les médicaments biologiques, les importations de produits laitiers en provenance d'Australie et de Nouvelle-Zélande vers le Canada et celles de pièces détachées automobiles japonaises vers l'Amérique du nord.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."