Bilan

Virgin Stores placé en redressement judiciaire

Le distributeur de biens culturels Virgin Stores a été placé lundi en redressement judiciaire avec une période d'observation de quatre mois par le tribunal de Commerce de Paris.
Le tribunal a désigné Me Gérard Philippot en tant qu'administrateur judiciaire et Me Frédérique Levy en tant que mandataire. Il se penchera de nouveau sur le dossier le 21 mars en vue de statuer par avance sur une prolongation de la période d'observation.

Le distributeur, victime notamment de l'effondrement des marchés physiques des produits culturels (disques, DVD...), avait déposé le bilan mercredi dernier auprès du tribunal de commerce.

«C'est une nouvelle que nous attendions. Nous allons travailler avec l'administrateur judiciaire pour explorer différentes pistes», a indiqué la présidente du directoire de Virgin, Christine Mondollot, à l'issue de l'audience.

«Seuls, nous n'étions pas capables de trouver une solution», a-t-elle estimé. «Les salariés peuvent espérer qu'on trouve la meilleure solution pour qu'ils gardent leurs emplois dans la société», a poursuivi la présidente du groupe qui compte 26 magasins et un millier de salariés.

Christine Mondollot n'a pas confirmé les informations de presse selon lesquelles le réseau Cultura, spécialiste des loisirs créatifs, aurait manifesté son intérêt pour une reprise partielle ou totale de l'activité de Virgin. Virgin est détenu à 74% par Butler Capital Partners (BCP) et à 20% par Lagardère.
Laureline Duvillard

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."