Bilan

Vers un accord douanier sur les technologies de l'information

Avec le "projet d'accord" négocié au sein de l'OMC, les tarifs douaniers des technologies de l'information devraient baisser sur environ 200 produits.

Le projet va à présent être envoyé aux différentes capitales des pays négociateurs pour approbation.

Crédits: AFP

Les négociations sur les technologies de l'information menées au sein de l'organisation mondiale du commerce (OMC) ont débouché samedi sur un "projet d'accord". Les tarifs douaniers devraient baisser sur environ 200 produits.

"Nous avons les bases pour un accord", a déclaré dans un tweet le directeur général de l'OMC, Roberto Azevedo. Il s'est déclaré "très optimiste quant à la conclusion d'une convention d'ici à la fin de la semaine prochaine". Le projet va à présent être envoyé aux différentes capitales des pays négociateurs pour approbation.

Dans un communiqué, la délégation de l'Union Européenne (UE) auprès de l'OMC a indiqué que des négociations ont été menées à Genève du 14 au 18 juillet présidées par l'UE. "Ce dialogue a été un succès", a indiqué la délégation.

Le round de négociations s'est focalisé sur la finalisation de la liste des produits concernés par le nouvel accord sur les technologies de l'information. Celles-ci représentent un volume d'échanges de 1000 milliards de dollars (962 milliards de francs).

Selon l'ambassadeur de l'UE auprès de l'OMC, M. Angelos Pangratis, qui a présidé le round, "durant les derniers jours, toutes les parties prenantes ont affiché la flexibilité nécessaire. Cette dernière nous a permis d'arriver à cet important résultat".

Le premier accord sur les technologies de l'information (ATI) date de 1997. En 2012, des négociations ont été engagées pour élargir les produits couverts par l'ATI.

Le 11 novembre 2014, ces négociations avaient connu un rebondissement favorable grâce à un rapprochement entre les Etats-Unis et la Chine, annoncé à Pékin par le président américain Barack Obama. Washington avait alors accepté les exceptions demandées par Pékin. Mais, en décembre, les négociateurs s'étaient à nouveau séparés sur un échec.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."