Bilan

Ventes record attendues pour le Black Friday en Suisse

Les consommateurs suisses dépenseront pour leurs achats en ligne près de 350 millions de francs durant la semaine du Black Friday, soit 30% de plus que l'an dernier.

Depuis une dizaine d'années, les sommes dépensées par les ménages suisses lors de la semaine du Black Friday augmentent régulièrement.

Crédits: Keystone

Les ventes liées au Black Friday sont attendues en nette hausse cette année. Les consommateurs suisses dépenseront près de 350 millions de francs pour leurs achats en ligne durant la semaine du Black Friday, avec un pic le vendredi 23 novembre à 120 millions, soit une croissance des ventes de l’ordre de 30% comparée à l’édition 2017. 

Ces prévisions ont été compilées suite à un sondage réalisé par la plateforme en ligne swiss.blackfriday, en partenariat avec l’association suisse du e-commerce NetComm Suisse. Plus de 2000 personnes en Suisse ont été interrogées sur leurs intentions d’achats.

Pour rappel, cette opération commerciale venue des Etats-Unis est toujours très attendue. Le Black Friday a lieu le lendemain de Thanksgiving et de nombreuses promotions sont en général proposées tout le week end, avant le lundi qui est consacré aux achats en ligne, appelé le Cyber Monday.

Demande en amont

«Cette année, la demande est plus forte et a commencé plus tôt, en comparaison avec l’édition 2017», indique Jérôme Amoudruz, co-fondateur de swiss.blackfriday, cité dans le communiqué de l'entreprise. L’entreprise a comptabilisé une hausse de près de 60% de demandes pour le terme "Black Friday" sur les moteurs de recherche 

En Suisse, la plupart des enseignes vont débuter les actions du Black Friday avant le vendredi, dès le lundi 19 novembre pour certains. Près de 70% des sondés déclarent leurs intentions d’effectuer des achats à l’occasion du Black Friday 2018, toujours d’après l’étude de swiss.blackfriday. L’an dernier, ils étaient 50% à la même période.

Préférences hommes-femmes

Les catégories privilégiées par les femmes sont relativement similaires à celles de 2017, avec la mode et la beauté comme catégories les plus citées. Les auteurs de l’étude relèvent une augmentation de l’intérêt pour les montres et les bijoux, ainsi que les jouets, qui arrivent en cinquième position.

Les catégories privilégiées par les hommes seront également similaires à celles de 2017, avec une augmentation de 15% de l’intérêt pour les smartphones et les télévisions, deux catégories les plus citées. Viennent ensuite les casques audio et haut-parleurs, puis les consoles de jeux et l’électroménager. L’étude souligne que 58% des hommes comptent dépenser plus de 300 francs à l’occasion des promotions du Black Friday.

France: soutien au e-commerce

D’autres pays européens comme la France surfent également sur la vague du Black Friday, devenu un facteur de soutien pour le commerce en ligne. Cette année, le chiffre d’affaires sur les quatre jours correspondant au Black Friday et au Cyber Monday devrait atteindre 1,3 milliard d’euros, selon la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance).

Pour ce quatrième trimestre, Noël, le Black Friday et le Cyber Monday devraient représenter 19 milliards d’euros de chiffre d’affaires, toujours d’après la Fevad. En 2017, 16,5 milliards d’euros avaient été dépensés sur cette période.

USA : forte hausse attendue

«Aux Etats-Unis, cette date est toujours très attendue car c’est la dernière d’une série de folles promotions», a rappelé l’analyste John Plassard de chez MIRABAUD Securities Limited, dans une note d’analyse publiée le 19 novembre.

John Plassard précise que le Black Friday comme le Cyber Monday rentrent dans le cadre des dépenses dites de vacances « d’hiver » dans les statistiques (novembre et décembre). Sur cette période, les américains devraient dépenser 4.1% de plus que l’année passée, soit 1007.24 dollars par personne, contre 967.13 dollars en 2017.

Bien que les rabais proposés soient le facteur le plus important dans le choix des acheteurs (71%), la qualité et le choix des marchandises sont le deuxième facteur en ordre d’importance (60%), suivi de la livraison gratuite (47%) et de l'emplacement (45%).

D’après la National Retail Federation (NRF), un nombre égal de consommateurs américains (55%) feront leurs achats en ligne mais aussi dans les grands magasins. Enfin, et contrairement à l’année passée, les consommateurs prévoient dépenser plus en 2018 pour le Black Friday que pour le CyberMonday.

Marjorie Thery
Marjorie Théry

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."