Bilan

Unia est bien à l'origine d'une fake news

Le syndicat a publié des offres de salaires discriminatoires fictives dans le but d'appuyer une campagne nationale contre les inégalités au travail.

Contacté par lematin.ch, Unia a décidé de garder le silence sur cette opération.

Crédits: Keystone

Selon le matin.ch, le syndicat UNIA a eu recours à une agence de communication n’hésitant pas à propager de fausses nouvelles pour appuyer leur dernière campagne contre les inégalités en entreprise. L’agence a pour se faire créer une entreprise fictive payant une femme 20% de moins que son homologue masculin pour la même fonction d’assistant en ressources humaines.

UNIA a ensuite approché la blogueuse romande Funambuline afin de relayer la campagne et profiter de sa notoriété. Cette dernière affirme : « C’est UNIA qui a créé cette action pour leur campagne pour l'égalité salariale et demandé à quelques « influenceurs» de partager ces annonces afin de sensibiliser l'opinion publique en créant un «buzz». Le moins que l'on puisse dire c'est que c'est réussi».

Acquise à la cause du syndicat et visiblement aux moyens mis en œuvre pour la défendre, elle ajoute : « J’espère que celles et ceux qui sont tombé(e)s le panneau ne m'en voudront pas trop, et que leur indignation pour ces inégalités salariales restera intacte malgré le procédé utilisé. Ces fausses annonces ont simplement permis de rendre plus visibles et transparentes ces inégalités d'habitude dissimulées.»

Cette campagne tombe à pic, puisque s’ouvre le 24 septembre, les débats aux Chambres fédérales sur la modification de la loi sur l’égalité. Pour le Neuchâtelois Nicolas Jutzet, à l’initiative de la votation No Billag : «Les fake news débarquent en Suisse !». Pour ceux qui défendent les méthodes employées par UNIA, la fin justifie les moyens.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."