Bilan

Une tour invisible va voir le jour en Corée du Sud

Un gratte-ciel de 453m de haut qui pourra être rendu invisible grâce à des façades de leds a été présenté par un cabinet d'architectes américain et devrait voir le jour en Corée du Sud.
  • La tour, haute de 453m, s'élèvera à Incheon, à 50km au Sud de Séoul, non loin de l'aéroport international de la capitale sud-coréenne.

    Crédits: Image: GDS Architects
  • Le projet s'intègre dans le cadre du développement urbanistique d'Incheon, à 50km au Sud de Séoul.

    Crédits: Image: GDS Architects
  • Des espaces de déambulation sont prévus pour les visiteurs avec une plate-forme située à 397m de haut.

    Crédits: Image: GDS Architects
  • Les passerelles relieront des espaces commerciaux et de loisirs sur 145'000 m2.

    Crédits: Image: GDS Architects
  • Des jardins suspendus sont prévus jusqu'à plus de 300m de haut dans la tour.

    Crédits: Image: GDS Architects
  • Le bâtiment s'élévera plusieurs centaines de mètres au-dessus des plus hauts bâtiments d'Incheon.

    Crédits: Image: GDS Architects
  • Le complexe urbanistique est destiné au commerce et aux loisirs.

    Crédits: Image: GDS Architects
  • Vu du haut, le complexe s'articule autour du gratte-ciel et de plusieurs bâtiments annexes.

    Crédits: Image: GDS Architects
  • Le plan d'eau situé au pied du gratte-ciel pourrait accueillir divers événements au fil de l'année.

    Crédits: Image: GDS Architects
  • Des caméras seront disposées sur les façades de la tour et diffuseront les images sur les côtés opposés, afin de simuler l'invisibilité.

    Crédits: Image: GDS Architects
  • Le dispositif permettra de rendre invisible le gratte-ciel en activant le système.

    Crédits: Image: GDS Architects

La plupart des architectes cherchent à montrer leurs oeuvres. Le cabinet GDS Architects, installé à Pasadena (USA), Séoul (Corée) et Taipei (Taïwan), prend tout le monde à contrepied en imaginant un immeuble invisible. Le projet devrait voir le jour à Incheon, à 50km au Sud de Séoul. Là, à proximité de l'aéroport international de la capitale sud-coréenne, va surgir de terre un gratte-ciel de 453m de haut (10 mètres de plus que le sommet de l'antenne de l'Empire State Building de New York et 1m de plus que les tours Petronas de Kuala Lumpur) qui aura la particularité de pouvoir devenir invisible.

Aucune date n'a encore été dévoilée, mais le projet a reçu en fin d'année les autorisations nécessaires de la part des autorités coréennes. Un choix audacieux à quelques kilomètres à peine des pistes d'un des aéroports les plus fréquentés d'Extrême-Orient. Mais les concepteurs assurent que tout a été étudié pour éviter que les avions ne viennent heurter le bâtiment, se tenant notamment à bonne distance des couloirs aériens.

Des caméras et des écrans de leds

Mais comment rendre un tel bâtiment invisible? Tel était le challenge qui se présentait à GDS Architects et Samoo Architects & Engineers, associés dans ce projet  pour répondre au concours initié en 2008 par la Korea Land & Housing Corporation, office public de développement immobilier et urbanistique. Pour relever le défi, les architectes ont confié à des équipes d'ingénieurs le soin de concevoir un immense dispositif de caméras et d'écrans de leds.

Le concept est simple en apparence: les caméras filmeront le paysage d'un côté du bâtiment et ces images seront diffusées sur la face opposée. Autres immeubles, circulation automobile, relief naturel, nuages... tout sera restitué sur de vastes écrans en temps réel, afin de simuler l'invisibilité. Des limites techniques contrecarrent toutefois la portée de cette invisibilité, restreinte à 2km, et sa permanence: le dispositif dépendra de la luminosité et pourra être désactivé au besoin.

Jardins suspendus et plate-forme d'observation

Si la tour se dressera loin au-dessus des constructions actuelles d'Incheon, elle ne sera pas déconnectée des activités au sol: plusieurs bâtiments annexes sont prévus autour du gratte-ciel et à deux pas d'un plan d'eau. Cette localisation permettra au site de mieux remplir les missions définies par le cahier des charges du concours. Le complexe se veut être une zone de loisirs et de commerce: galeries marchandes avec boutiques, cafés et restaurants, cinémas, lieux de divertissement, parcs vont alterner sur 145'000m2. De plus, des jardins suspendus sont prévus à l'intérieur de la tour entre 285 et 320m de haut, ainsi qu'une rampe intérieure et une plate-forme d'observation à 397m de haut, qui permettra aux visiteurs de profiter de la vue plongeante sur le site et la région.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."