Bilan

Une taxe sur les dépôts bancaires à Chypre

Le président chypriote Nicos Anastasiades a choisi d'instaurer une taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires, en échange d'un prêt de 10 milliards d'euros de l'Union européenne (UE).
Le président chypriote Nicos Anastasiades estime avoir choisi «l'option la moins douloureuse» en acceptant d'instaurer une taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires. Il s'est exprimé dimanche soir à la télévision sur le plan de sauvetage négocié avec l'UE.

«J'assume le prix politique pour cela, afin de limiter autant que possible les conséquences pour l'économie et pour nos compatriotes chypriotes», a dit le président. Le Parlement chypriote débattra lundi du plan de sauvetage négocié avec l'Union européenne (UE) qui prévoit une taxe sur tous les dépôts bancaires en contrepartie d'un prêt de 10 milliards d'euros.
Christine Werlé

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."