Bilan

Une ONG dénonce des négociants suisses de matières premières

L'ONG Public Eye, anciennement connue sous le nom de Déclaration de Berne, pointe du doigt la vente en Afrique de carburant à haute teneur en soufre par des sociétés suisses.

Selon l'ONG, les sociétés Vitol, Trafigura ou Addax & Oryx "profitent" de la faiblesse des normes africaines pour y vendre des carburants de mauvaise qualité.

Crédits: AFP

Des sociétés de négoce suisses de matières premières, actives dans le secteur des carburants en Afrique, sont pointées du doigt par l'ONG Public Eye, anciennement connue sous le nom de Déclaration de Berne.

Public Eye, dont le siège est à Lausanne, a publié jeudi un rapport de 160 pages dénonçant la vente en Afrique de carburant à haute teneur en soufre par ces sociétés suisses.

Selon l'ONG, les sociétés Vitol, Trafigura ou Addax & Oryx "profitent" de la faiblesse des normes africaines pour y vendre des carburants de mauvaise qualité et "réaliser des produits au détriment de la santé de la population africaine".

Ce rapport, intitulé "Dirty Diesel" est le résultat de trois ans d'enquête selon Public Eye, pour qui "les négociants suisses inondent l'Afrique de carburants toxiques".

Certaines de ces sociétés ont acquis d'importants réseaux de stations-service en Afrique où ces carburants sont vendus.

Public Eye a prélevé des échantillons à la pompe dans huit pays et découvert que la teneur en soufre des carburants était jusqu'à 378 fois supérieure à la teneur autorisée en Europe.

Le maximum de concentration a été détecté au Mali, dans une station de pompage d'Addax & Oryx.

Ces carburants, ajoute Public Eye, contiennent en outre d'autres substances nocives, telles que le benzène à des "niveaux généralement interdits par les normes européennes".

Public Eye ajoute en outre que les négociants suisses fabriquent à dessein ces carburants en mélangeant divers produits pétroliers semi-finis à d'autres substances afin de créer ce que l'industrie appelle "la qualité africaine".

Ces carburants très polluants sont principalement produits aux Pays-Bas et en Belgique, dans la zone ARA (pour Amsterdam, Rotterdam et Anvers).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."