Bilan

Une femme gagne jusqu'à 87% de moins qu'un homme

La part de la différence de salaire entre femmes et hommes qui relève uniquement du sexe oscille entre 13,5 et 87% en Suisse. L'USS demande des salaires minimums.
L'Union syndicale suisse (USS) appelle à fixer de toute urgence des salaires minimums et des contrôles obligatoires des revenus dans les branches où les femmes sont nombreuses à recevoir des bas salaires.

Une femme sur cinq qui exerce une activité lucrative travaille dans le commerce de détail, où ce problème est particulièrement répandu, indique jeudi l'USS dans un communiqué. En 2010, environ 60'000 employées dans la vente ne recevaient qu'un «bas salaire», soit moins de 3986 francs, précise Corinne Schärer, membre du comité directeur d'Unia.

Les discriminations salariales en raison du sexe se montaient en 2010 dans la branche à près de 50%, soit 633 francs. Des salaires minimums élimineraient de fait en grande partie ces injustices, assure l'USS. Dans l'ensemble des secteurs de l'économie, quelque 15% des femmes titulaires d'un apprentissage touchaient en 2010 un bas salaire, contre trois fois moins d'hommes (environ 5%).

Un mieux dans l'industrie graphique

Autre branche concernée: l'accueil de l'enfance préscolaire, qui a connu une forte expansion et où travaillent presque exclusivement des femmes. La pénurie de personnel, qui dans d'autres domaines pousse les salaires à la hausse, a été utilisée pour augmenter la part de personnel non formé et comprimer les coûts salariaux, dit Michela Bovolenta, secrétaire centrale du Syndicat des services publics. Les salariées touchent ainsi moins de 3500 francs par mois.

Et de prendre l'exemple positif de l'industrie graphique. La différence de salaire entre hommes et femmes dans cette branche a passé de 24,5 à 22,5% entre 2008 et 2010 grâce à la hausse constante des salaires minimums prévus par la convention collective de travail, souligne Bernadette Häfiger, membre du comité directeur de syndicom. Des contrôles obligatoires des salaires permettraient de réaliser de nouveaux progrès.
Marion Moussadek

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."