Bilan

Une agence de voyage sur trois est menacée en Suisse

Une agence de voyage sur trois mettra la clé sous la porte au cours des dix années à venir. Tel est le sombre pronostic évoqué par le patron de TUI Suisse Martin Wittwer.

Le franc fort a eu aussi bien des avantages que des inconvénients pour TUI Suisse. Les voyages à l'étranger sont par exemple devenus bien meilleur marché.

Crédits: Keystone

Une agence de voyage sur trois mettra la clé sous la porte au cours des dix années à venir. Tel est le sombre pronostic évoqué par le patron de TUI Suisse Martin Wittwer.

Le directeur de la filiale suisse du voyagiste allemand estime toutefois pouvoir garder ses 70 bureaux, forts de plus de 500 collaborateurs. D'autres voyagistes bien positionnés et spécialisés, comme par exemple Globetrotter, devraient aussi résister, indique Martin Wittwer lors d'un entretien paru dans la "Schweiz am Sonntag".

"Mais le dégraissage va se poursuivre". Le franc fort a eu aussi bien des avantages que des inconvénients pour TUI Suisse. Les voyages à l'étranger sont par exemple devenus bien meilleur marché. "Nous constatons une hausse de 5% de nos réservations". Mais cette baisse des prix entraîne une stagnation du chiffre d'affaires.

A cela s'ajoute le fait que de nombreux Suisses ont réservé leur séjour depuis l'étranger leur séjour. Martin Wittwer estime que près de 600 millions de francs ont ainsi glissé vers l'extérieur.

TUI Suisse table toutefois sur un bénéfice, après avoir dégagé 9,6 millions l'an passé. "Nous sommes solidement positionnés", a-t-il affirmé, sans en dévoiler davantage.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."