Bilan

Une année difficile pour le travail temporaire

L'année 2018 avait bien débuté pour les agences de recrutement spécialistes du travail temporaire. Au fil des mois, les activités ont diminué. Les données du Swiss Staffingindex ne laissent pas entrevoir une année facile en 2019.

L'association suisse des agences de travail temporaire s'attend à un nouvel affaiblissement conjoncturel au cours de l'année.

Crédits: DR

Les agences de recrutement spécialisées dans le travail temporaire ont vu leurs activités progressivement s'affaiblir l'année dernière et ce, malgré un bon démarrage, selon les données du Swiss Staffingindex. La situation ne devrait pas s'améliorer cette année, l'essoufflement économique laissant augurer des difficultés.

L'année dernière avait pourtant bien démarré avec un bond de 15,3% des heures travaillées au premier trimestre. Mais par la suite, la croissance trimestrielle n'avait cessé de reculer sur un an, pour finir sur une hausse de 4% au quatrième trimestre. Sur l'ensemble de l'année, le nombre d'heures travaillées a augmenté de 8,4% par rapport à 2017.

Un nouvel affaiblissement en vue

La tendance à la baisse en 2018 jette une ombre au tableau pour l'année en cours. L'association suisse des agences de travail temporaire table en effet sur un nouvel affaiblissement conjoncturel et des besoins en baisse pour le travail temporaire.

En outre, la prolongation depuis le début de l'année de la convention collective de travail (CCT) Location de services impliquera une nouvelle hausse des salaires minimaux dans la branche, entraînant ainsi une augmentation du prix du travail temporaire.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."