Bilan

Un mort et plusieurs blessés dans un attentat commis en Isère

Une personne est morte et plusieurs ont été blessées dans un attentat commis vendredi matin dans une usine de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier.

Un corps décapité a été retrouvé à proximité de l'usine.

Crédits: Le Dauphiné

Une personne est morte et plusieurs ont été blessées dans un attentat commis vendredi matin dans une usine de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier (nord de l'Isère, sud-est de la France) , a-t-on appris de source proche du dossier.

L'auteur présumé de l'attentat est entré dans l'usine Air Products un drapeau islamiste à la main et il a fait sauter plusieurs bonbonnes de gaz, a ajouté cette source, confirmant une information du Dauphiné Libéré. Un corps décapité a été retrouvé à proximité de l'usine. Selon des témoins interrogés par le Dauphiné Libéré, une voiture aurait fait irruption dans la société peu avant 10 heures effectuant du rodéo dans la cour afin de percuter des bombones de gaz présentes sur le site. Le conducteur serait sorti du véhicule et aurait agressé plusieurs personnes.

Une personne décapitée

Si le déroulé exact des faits reste encore relativement obscur, l'audition des témoins regroupés dans une salle proche des lieux du drame, devrait permettre d'y voir plus clair dans les heures à venir. Pour le moment, il y a au moins une victime, qui aurait été décapitée, et une autre personne blessée. Ces deux individus seraient extérieurs à l'entreprise. La tête de la personne décapitée aurait été accrochée au grillage faisant face à la route départementale RD311 qui longe le site industriel.

Les autorités judiciaires en la personne du procureur de la République de Vienne (Isère) s'est rendu sur les lieux et le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve est attendu sur place aussi. Le préfet de l'Isère, également sur place, a fait savoir que les forces de l'ordre n'excluaient pas que d'autres attaques se produisent. Un important déploiement de forces a donc été ordonné.

Un individu interpellé

En fin de matinée, un individu d'une trentaine d'années, connu des services de la DGSI (Direction générale de la sûreté intérieure, anti-terrorisme français) aurait été interpellé. Mais rien n'a filtré pour le moment sur une implication directe dans l'attaque. Les lieux de l'attaque ont été fermés par les enquêteurs et des équipes spécialisées dépêchées sur place pour relever les indices et preuves.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."