Bilan

Un groupe industriel international s’implante à Genève

Un contrat de 45 millions d'euros avec l'Aéroport de Genève a convaincu le groupe portugais Martifer de créer une entité en Suisse. Il assurera la construction de la structure métallique du futur terminal de Cointrin.
Crédits: Martifer Group

Le groupe Martifer s’implante en Suisse, avec la création d’une nouvelle succursale à Genève. Basée au Portugal, l’entreprise qui emploie plus de 2000 collaborateurs, dispose de capacités de production et d'une présence en Roumanie, mais aussi en Angola, au Mozambique et en Algérie.

Lire aussi: La fréquentation des aéroports suisses est en hausse

Martifer représente un secteur assez rare parmi les groupes étrangers qui s’implantent en Suisse: la construction de structures métalliques pour les bâtiments et l'industrie navale. Y compris sur des projets de pointe, par exemple avec le projet international ITER, où Martifer participe à la construction de la structure du réacteur à fusion nucléaire, situé dans le Sud-Est de la France.

Un contrat à 45 millions d’euros avec l’Aéroport de Genève

La raison principale de l’arrivée de Martifer en Suisse est simple: le groupe a décroché un contrat avec l’Aéroport de Genève, pour les travaux de la fameuse nouvelle aile Est, destinée aux longs courriers.

Un rapport sur les activités du groupe détaille quelques éléments de l’opération: un contrat de 45 millions d’euros et une durée de 24 mois de travaux ont été convenus pour assurer la construction de la structure métallique de ce nouveau terminal.

Lire aussi: Genève crée un pôle d'excellence de l'aéronautique

La structure en metal sera principalement créée dans l’usine du groupe à Oliveira de Frades, au centre du Portugal, à une centaine de kilomètres de Porto. Pour la construction et l'assemblage, le groupe n’exclut toutefois pas des engagements locaux à Genève, d’après les précisions d’un porte-parole.

Un nouveau terminal pour 2020

En janvier dernier, le directeur général de l’Aéroport de Genève, André Schneider, évoquait un investissement total de plus de 600 millions pour la future aile Est.

En mars, l’entreprise zurichoise HRS Real Estate écrivait avoir décroché le contrat d'entreprise générale pour la réalisation de l'aile Est, avec des travaux qui se montent à plus de 300 millions de francs. L’entreprise rappelle que ce nouveau bâtiment de 520 m de long pour 20 m de large desservira à partir d'octobre 2020, principalement les flux «non-Schengen». Il comprendra également des surfaces commerciales, de livraison et de stockage. Le concepteur du projet est le groupement Rogers Stirk Harbour + Partner, l'atelier d'architecture Jacques Bugna SA, Ingérop Conseil & Ingénierie et T-Ingénierie SA.

Lire aussi: Genève Aéroport s'engage pour accroître son efficacité énergétique

 

 

Marjorie Thery
Marjorie Théry

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."