Bilan

Un Genevois veut rendre son lustre à Loèche-les-Bains

Swiss Development Group lance le premier spa thermal privé de Suisse. Une opération à 250 millions de francs.

Offrir du rêve. Tel semble être la devise d’Ilyas Khrapunov, le principal animateur du Swiss Development Group (SDG). Il y a quelques jours, le Genevois a mis en liesse la commune valaisanne de Loèche-les-Bains, encore convalescente après sa situation de quasi-faillite révélée en 1998. SDG va effectivement dynamiser ce petit village de 1500 habitants où sont disséminés quelque 80 nains de jardin à peine dérangés par le cliquetis des cannes des nombreux curistes en randonnée. Et à l’occasion du lancement de la commercialisation de son projet «51° Spa Residences» – un nom qui s’inspire directement de la température de l’eau quand elle sort de l’une des nombreuses sources de la station – l’icône américaine de l’effeuillage burlesque Dita Von Teese avait fait le déplacement. De quoi émoustiller encore les édiles locaux.

Le projet «51° Spa Residences» se révèle particulièrement séduisant de par le fait que les dix appartements du premier bâtiment à être édifié disposeront chacun de leur propre spa et d’une salle de bains avec un jacuzzi ouverte sur l’extérieur. De plus, ce «spa personnel» sera alimenté directement par une source d’eau chaude. Ces logements disposeront d’une taille moyenne de 230 m2. Un second bâtiment, dont la commercialisation ne débutera qu’au début 2012, sera doté de 20 appartements d’une taille moyenne de 125 m2. Mais, législation valaisanne oblige, ceux-ci devront être gérés huit mois par année par le futur hôtel cinq étoiles. Cet établissement devrait être géré par Ritz-Carlton qui a confirmé son intérêt pour le projet et la destination. «Nous entrons dans une période de due diligence de plusieurs mois», précise Nicolas Garnier, venu dirigé SDG après une carrière chez Pierre & Vacances, puis chez Intrawest Europe où il a été l’initiateur de la station plusieurs fois primée «Arc 1950», située en Savoie. Soutenu par la Banque Raiffeisen, le projet de Loèche prévoit aussi divers restaurants et un spa de 900 m2 (le Banya Experience Spa).

Des projets pour un milliard «Nous avons un pipeline de plus d’un milliard de francs de projets signés, principalement en Suisse», annonce le CEO du Swiss Development Group. En plus de «51° Spa Residences» à Loèche-les-Bains qui nécessitera un investissement total de 250 millions de francs, il y a «Ma Plage» à Genève-Plage (150 millions), «N° 10», à Genève (la transformation d’un hôtel particulier à la rue Toepffer), «Pinacle Chalets Luxe» à Saas Fee (construction de trois chalets dessinés par Norman Foster) et un mystérieux projet valaisan de 30 000 m2 prévoyant un hôtel 5 étoiles de 120 chambres, un hôtel boutique 6 étoiles de 35 chambres, 120 appartements avec service hôtelier et 20 chalets. Sans oublier l’actuel Du Parc Kempinski au Mont-Pèlerin dont la moitié des 24 luxueux appartements a trouvé preneur. L’investissement de 145 millions engagé dans ce complexe résidentiel devrait rapporter 225 millions de francs.

 

Crédit photo: Dr

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également esponsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."