Bilan

Un festival pour vulgariser les enjeux environnementaux

Pour la troisième année consécutive, le réseau Alternatiba Léman organise son festival annuel. Le parc des Cropettes à Genève accueillera le grand public samedi 16 septembre tout au long de la journée, après plusieurs soirées de conférences, débats et projections.
  • Charlotte Nicoulaz et Céline Perino, les deux co-organisatrices du Festival Alternatiba.

    Crédits: DR
  • Le festival Alternatiba permet de diffuser les bonnes pratiques auprès du grand public.

    Crédits: Alternatiba

Quelques mois après l'annonce par Donald Trump du retrait américain de la COP21, l'ouragan Irma est venu rappeler l'importance des enjeux environnementaux. Certes, le changement climatique n'a pas créé les ouragans, mais la fréquence et l'intensité des épisodes climatiques extrêmes se renforce depuis plusieurs décennies et l'impact de l'activité humaine est dans le viseur de nombreux scientifiques.

Lire aussi: Six entreprises suisses distinguées pour leur impact positif

Au-delà des dirigeants économiques et politiques, des entreprises et des gouvernements, «chacune et chacun d'entre nous peut agir à son niveau, en se mobilisant mais aussi en adaptant son mode de vie», assure Charlotte Nicoulaz, co-présidente de l'association Alternatiba. Avec Céline Perino, sa co-présidente, elle se bat pour mettre en lumière les initiatives positives et diffuser les pratiques responsables et durables. «Il n'y a pas de fatalité, même quand certaines informations nous dépriment à l'échelle internationale. Mais la mobilisation citoyenne peut contrebalancer ces pas en arrière de quelques dirigeants et faire avancer la transition énergétique et écologique», assure Céline Perino.

Tous les secteurs de l'économie concernés

Reste à transmettre au plus grand nombre ces bonnes pratiques. Pour ce faire, les deux co-présidentes ont été rejointes par une équipe de bénévoles, pour organiser le Festival Alternatiba. Après une première édition en 2015 et un millésime 2016 prometteur, place à la troisième édition du 13 au 16 septembre à Genève. «L'événement s'articule en deux temps: d'abord une phase avec des conférences, des projections de films, des tables rondes, des ateliers du mercredi au samedi, puis une journée entière le samedi avec, en plus des conférences et autres rendez-vous, des stands d'associations et d'ONG pour expliquer les enjeux et des ateliers pour s’approprier les solutions existantes, nombreuses et à la portée de tous», détaille Charlotte Nicoulaz.

Lire aussi: Climat: l'OIT appelle le monde du travail à la responsabilité

«Le monde actuel peut faire peur avec notre consommation effrénée et la pollution que nos modes de vie génèrent. Pourtant, une autre économie est possible, plus respectueuse de la nature et de l'homme, plus durable, plus vertueuse. Et la révolution numérique actuelle nous donne des outils non seulement pour trouver des solutions nouvelles, mais aussi pour les partager avec le plus grand nombre», assure Céline Perino.

Car tous les secteurs de l'économie et de la vie quotidienne sont aujourd'hui remis en cause et des acteurs nouveaux émergent. Les festivaliers pourront ainsi découvrir des alternatives dans l'agriculture, mais aussi la finance et la banque, l'habitat et l'immobilier, les transports, l'énergie... Autant de domaines où les modèles sont en pleine mutation.

Monnaie locale et startups

L'un des projets phares sur la région est d'ailleurs dans le domaine monétaire, avec le Léman. «Un système de monnaie locale profite aux acteurs locaux, aussi bien les commerces que les producteurs. Et ces monnaies locales sont bien plus liquides que les grandes devises qui sont souvent thésaurisées ou l'objet de spéculation de la part d'investisseurs uniquement mûs par la volonté de faire du profit», glisse Céline Perino. Dominique Climenti et Jean Rossiaud, respectivement responsable IT et porte-parole de Monnaie Léman, viendront ainsi évoquer le rôle et les enjeux d'une monnaie locale à l'heure de la blockchain et de la révolution digitale vendredi à 18h15 à Uni Mail.

Car l'innovation est définitivement au coeur de cette mutation sociétale. Impact Hub Genève viendra présenter les projets et start-ups que cet incubateur accompagne dans le domaine de la durabilité et des solutions innovantes alternatives. De quoi envisager l'avenir avec espoir... d'autant plus que l'ensemble de la manifestation est accessible gratuitement.

Lire aussi: L’investissement durable séduit les caisses de pension

 

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."