Bilan

Un ex-cadre de Reyl évoque des comptes suisses de ministres

Pierre Condamin-Gerbier, ex-cadre de l'établissement financier suisse Reyl, a affirmé jeudi disposer d'une liste «d'une quinzaine» de noms d'ex-ministres ou d'actuels ministres détenteurs d'un compte en Suisse.
Un ex-cadre de l'établissement financier suisse Reyl et Cie et témoin dans l'enquête sur l'affaire Cahuzac, Pierre Condamin-Gerbier, a affirmé jeudi disposer d'une liste «d'une quinzaine» de noms d'ex-ministres ou d'actuels ministres détenteurs d'un compte en Suisse. Cet ancien président de la section suisse de l'UMP a estimé que Jérôme Cahuzac n'était qu'un «fusible».

Interrogé avant son audition à l'Assemblée nationale par le député PS Yann Galut, rapporteur du projet de loi de lutte contre la fraude fiscale, Pierre Condamin-Gerbier a affirmé la même chose que devant les sénateurs mercredi, à savoir qu'il possédait une liste d'une quinzaine de noms de politiques.

Il a aussi déclaré que ses documents, «des éléments de preuve», avaient été remis à «une partie tiers».

Pour Pierre Condamin-Gerbier, l'ancien ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, n'est qu'«un fusible». «On a fait du citoyen Cahuzac, a-t-il dit, un fusible, on dit que c'est le mensonge d'un homme, mais des Cahuzac il y en a d'autres». «C'est le mensonge d'un système et d'un Etat», a-t-il assuré ensuite à plusieurs journalistes.

Interrogé sur l'éventuelle divulgation des noms de la liste qu'il dit détenir, il a répondu à l'AFP: «J'attends le bon moment pour le faire», notamment lorsque cela «aura le moins de répercussions pour moi et ma famille».
Jean-Claude Meier

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."