Bilan

Un «Cyber Monday» vibrant après un «Black Friday» décevant

Le «Cyber Monday», qui suit le week-end de la fête de Thanksgiving aux Etats-Unis, est bien parti pour enregistrer de nouveaux records de vente lundi.
Depuis quelques années, les ventes en ligne progressent pour les achats de Noël. Crédits: ARCHIVES
Les bons chiffres qu'enregistre le «Cyber Monday» confirment la montée en force de l'internet dans la distribution.

IBM Smarter Commerce, filiale de conseil du géant informatique IBM, estimait dans une enquête lundi que les ventes en ligne sur la seule journée de lundi avaient bondi de 18,7% sur un an, établissant un nouveau record.

«Depuis quelques années les ventes en ligne progressent pour les achats de Noël, en partie aux dépens des magasins traditionnels», explique RJ Hottovy, analyste de la maison de recherche Morningstar.

Le week-end de Thanksgiving marque traditionnellement le début de la saison des achats de Noël aux Etats-Unis et fait l'objet de soldes monstres.

Marathon du shopping

Le «Black Friday», le vendredi qui suit le jeudi férié de Thanksgiving, est l'un des points forts de l'année dans la distribution.

Depuis quelques années, de plus en plus de magasins offrent leurs promotions dès le jeudi et les maintiennent sur l'ensemble du week-end.

Ce marathon du shopping se termine avec le «Cyber Monday», les Américains profitant du retour au bureau pour poursuivre leurs achats, mais sur internet. Là aussi, l'exercice se transforme de plus en plus en «Cyber Week», afin de faire revenir les internautes pendant le reste de la saison des fêtes et de lisser le trafic.

Si les ventes du week-end de Thanksgiving ont reculé pour la première fois depuis 2009, à 407 dollars en moyenne par personne contre 423 dollars l'an dernier, et ce malgré un plus grand nombre de visiteurs dans les magasins, internet continue de gagner en importance dans les ventes de fin d'année.

Le groupe de messagerie FedEx prévoit que ce lundi sera le jour «le plus actif» de son histoire, avec 22 millions de paquets envoyés, 11% de plus que l'an dernier. «Nous devrions enregistrer notre Cyber Monday le plus actif jamais connu» a renchéri un porte-parole de Wal-Mart, premier groupe de distribution au monde.

1,2 milliard de dépenses en un jour

La braderie en ligne Overstock.com a souligné de son côté que le Cyber Monday était «historiquement (son) jour le plus important de l'année et qu'il devrait en être de même cette année».

«Les statistiques sur les ventes en ligne étaient bonnes ce week-end et je m'attends à une poursuite de cette tendance» lundi, notait aussi M. Hottovy.

Preuve de la montée en puissance des ventes en ligne: 43,7% des achats du week-end ont été faits sur internet, sans compter lundi, contre 40,7% l'an dernier, estime la NRF.

La société spécialisée ComsScore a pour sa part constaté, selon une étude, que les Américains avaient dépensé 1,2 milliard de dollars en ligne sur la seule journée du Black Friday, en hausse de 15% sur un an, confirmant que le comportement des consommateurs américains évolue.

Ils rechignent de plus en plus à affronter la foule et d'interminables files d'attentes pour des promotions accessibles en ligne.

ComScore anticipe un bond de 14% à 48,1 milliards de dollars au total pour les achats de la saison des fêtes réalisés depuis des ordinateurs fixes (desktops) et de 13% à 7,1 milliards de dollars pour les emplettes depuis des appareils mobiles.

Optimisme pour les Fêtes

Le cabinet de conseil FTI Consulting prévoit que grâce à l'essor des appareils mobiles, les ventes en ligne aux Etats-Unis vont atteindre 508 milliards de dollars par an d'ici 2020, soit une part de marché de 14% par rapport aux ventes en magasin, contre des ventes attendues à 260 milliards de dollars cette année.

«Depuis 2009», les «ventes en ligne deviennent un élément central des achats de la saison des fêtes», a commenté FTI dans un communiqué lundi.

Dans l'ensemble, FTI se montre très optimiste pour les ventes de la saison des fêtes aux Etats-Unis avec une progression attendue sur un an de 4,9% des dépenses de consommation, plus que la NRF (+3,9%).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."