Bilan

Un Brexit représenterait un risque important, selon Christine Lagarde

Dans un rapport publié à l'occasion de sa venue, le FMI a estimé que le PIB britannique pourrait subir un manque à gagner compris entre 1,5% et 9,5% en cas de Brexit.

"Une récession technique (du Royaume-Uni) est l'une des hypothèses de notre scénario dans le cas d'un vote pour partir" de l'UE, a prévenu Mme Lagarde.

Crédits: AFP

Une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne représenterait "un risque important" pour l'économie mondiale, a prévenu vendredi la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, lors d'une conférence de presse à Londres.

Évoquant un possible Brexit, soumis à référendum le 23 juin, Mme Lagarde a jugé qu'il s'agissait "d'un risque important". "Ce n'est pas une question intérieure, c'est une question internationale", a-t-elle ajouté à propos des conséquences d'un éventuel Brexit.

Dans un rapport publié à l'occasion de sa venue, le FMI a estimé que le PIB britannique pourrait subir un manque à gagner compris entre 1,5% et 9,5% en cas de Brexit.

"Une récession technique (du Royaume-Uni) est l'une des hypothèses de notre scénario dans le cas d'un vote pour partir" de l'UE, a prévenu Mme Lagarde.

Si les Britanniques décident de rester dans l'UE, la croissance britannique pourrait en revanche rebondir, et passer d'un peu moins de 2% cette année à 2,2 ou 2,3% à moyen terme, a expliqué le FMI.

Mme Lagarde a souligné en outre qu'un vote en faveur d'une sortie risquerait d'entraîner "une réaction adverse du marché à court terme", et qu'un tel résultat engendrerait de surcroît "des coûts à long terme".

Réfutant toute accusation de s'immiscer dans les affaires intérieures britanniques, elle a souligné que les experts du FMI avaient "fait leur travail" en décortiquant les conséquences attendues d'un Brexit.

"Nous n'y avons rien vu de positif", a-t-elle conclu.

La venue de Mme Lagarde à Londres pour présenter ces conclusions représente un soutien de poids aux partisans du maintien dans l'UE, notamment au Premier ministre conservateur David Cameron et à son ministre des Finances, George Osborne, au moment où les sondages continuent d'indiquer un résultat serré lors du référendum.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."