Bilan

Un banquier genevois en lice pour reprendre Le Temps

Le fondateur et administrateur de l'Union bancaire privée (UBP), Edgar de Picciotto, pourrait racheter le quotidien Le Temps à Ringier et Tamedia, qui se partagent l'actionnariat.
  • Le Temps, en vente depuis l'été 2013, pourrait être repris prochainement par Edgar de Picciotto.

    Crédits: Image: Laurent Gilliéron/Keystone
  • Le nom du banquier Edgar de Picciotto surgit depuis quelques heures sur les réseaux sociaux. Son profil correspond aux caractéristiques évoquées par les éditeurs Ringier et Tamedia pour le candidat en course, mais aucune information supplémentaire n'a filtré pour le moment.

    Crédits: Image: UBP

Depuis l'annonce l'été dernier de la mise en vente par Ringier et Tamedia de leurs parts respectives dans le quotidien Le Temps, les pistes se sont succédées. Quatre offres fermes auraient été reçues par les deux groupes de presse dans le délai initialement imparti (30 novembre 2013), mais aucune n'avait trouvé grâce aux yeux des actionnaires du journal romand.

Le 13 mars encore, Serge Reymond, directeur de Tamedia Publications Romandes, confirmait qu'une décision sur le repreneur du quotidien serait prise avant fin mars, dans un entretien accordé à la RTS. Un calendrier confirmé par l'éditeur sur son site internet.

Le groupe Le Cercle des Amis du Temps, rassemblant plus de 700 personnalités issues du monde des médias et de l'économie genevoise s'est mobilisé quant à lui ces derniers mois pour assurer la survie du quotidien. Dans un communiqué publié sur leur site le 11 mars, le Cercle annonçaient que plusieurs investisseurs et non un seul étaient impliqués dans l'offre de reprise transmise à Tamedia et Ringier. 

Ce vendredi, l'hypothèse d'une reprise par des personnalités issues du milieu bancaire genevois resurgit sur les réseaux sociaux. C'est le nom d'Edgar de Picciotto, fondateur et administrateur de l'Union bancaire privée (UBP) qui émerge. Le premier à faire état de cette rumeur a été Pierre-Yves Revaz, CEO d'Adrenaline, sur Twitter.

Vendredi, la Tribune de Genève indiquait elle aussi qu'Edgar de Picciotto était sur les rangs pour reprendre Le Temps, citant des sources proches du dossier. Porte-parole de l'UBP, Jérôme Koechlin confirme l'intérêt du banquier à la Tribune de Genève et renvoie Bilan au nouveau message d'Olivier Vodoz et Charles Kleiber co-président du Cercle qui affirment. "A ce jour, ces rumeurs sont sans fondement." Patrick Matthey, porte-parole de Tamedia Publications Romande, ne fait pas de commentaire.

Fondé le 18 mars 1998, Le Temps est issu de la fusion du Journal de Genève et du Nouveau Quotidien. Longtemps lié au milieu bancaire genevois, il a été repris conjointement par Tamedia et Ringier qui possèdent actuellement chacun 46,2% du titre.

Mary Vacharidis

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."