Bilan

Un premier musée dédié aux enfants pourrait voir le jour à Genève dès 2024

L’offre muséale pour le jeune public est en progression à Genève, mais souvent demeure limitée en comparaison suisse et internationale. Une association privée entend ainsi ouvrir un espace ludique, interactif et didactique de 1700m2 pour les 2-12 ans sur le thème de la Suisse.

Un nouveau lieu dédié aux enfants et pensé pour eux pourrait voir le jour d'ici 2024.

Crédits: AMusEn

Quel parent ne s’est jamais demandé ce qu’il peut bien faire avec ses enfants durant les week-ends? Alors que l’offre de musées pour les bambins est largement plus importante dans d’autres villes suisses, Genève compte un choix d’adresses à la fois ludiques et éducatives assez limité. En effet, le Museum (Musée d’histoire naturelle) est le seul établissement muséal véritablement dédié aux enfants et pensé pour eux dans la cité de Calvin. Fort de ce constat, l’Association pour un Musée des Enfants (AMusEn) a lancé le projet d’un grand musée pensé autour de ce public.

Ce tout premier musée ludo-pédagogique vise aussi à développer l’offre culturelle en dehors du centre-ville. Il pourrait voir le jour en 2024 dans le quartier en plein développement des Cherpines, sur une parcelle mise à disposition par les communes de Plan-les-Ouates et Confignon. L’exposition permanente sur la Suisse, abordera ainsi la géographie, l’économie, les traditions, le sport ou encore la politique du pays.

Scénographie interactive

D'autres villes comme Bruxelles proposent déjà un musée destiné aux enfants.
D'autres villes comme Bruxelles proposent déjà un musée destiné aux enfants.

«Nous proposerons une scénographie interactive et multisensorielle, avec notamment des jeux de rôles et des énigmes à résoudre», explique Nicolas Huber, principal initiateur de ce projet et père de trois filles âgées de 1 à 8 ans. Ainsi, les enfants pourront découvrir comment fonctionne un hôtel, apprendre à accueillir ou à réserver une chambre, petit clin d’œil au Valaisan César Ritz, pionnier de l’hôtellerie. Ou encore découvrir comment construire un tunnel, en référence aux mythiques infrastructures que compte la Suisse.

Les visiteurs pourront aussi apprendre comment fonctionnent les mécanismes de lutte contre les avalanches ou s’initier à la poussée chronométrée d’un bobsleigh. Les familles pourront aussi participer à une simulation de combat de reines ou encore apprendre ce que signifie la démocratie participative.

Créée en avril 2016, l’Association pour un Musée des Enfants dans la région genevoise a développé ce concept en s’inspirant des centaines de musées des enfants existants à travers le monde. «Les nombreux témoignages positifs reçus depuis le lancement du projet confirment la forte demande pour un lieu d’envergure de ce type, qui attirera également les Confédérés et les touristes de passage», explique Nicolas Huber.

38'000 visiteurs annuels

Les fondateurs tablent sur une moyenne de 38'000 visiteurs annuels pour l’exposition permanente. Le projet englobe une cinquantaine de postes d’activités et un budget d’établissement (construction et aménagement) d’environ 14 millions de francs. L’association est à la recherche d’un financement essentiellement privé. Le prix d’entrée se veut abordable, à moins de 15 francs, ce qui nécessitera toutefois de recevoir de l’aide de sponsors et autres mécènes privés, pour un budget de fonctionnement d’environ 1 million de francs par année.

L’AMusEn a la chance de compter sur un comité de soutien, dont les membres jouissent tous d’un lien particulier avec Genève, tels que le footballeur international Johan Djourou, la chanteuse pour enfants Sonia Grimm, l’auteur de bande-dessinée Zep, ou encore l’auteur-compositeur-interprète Henri Dès.

Un hackathon pour trouver des idées

Du 18 au 22 février 2019, l’AMusEn et Museomix organisent un hackathon pour enfants à Plan-les-Ouates. L’idée? Imaginer le futur musée des enfants sur la thématique de la Suisse. Durant ce camp de vacances,  les enfants âgés de 8 à 12 ans pourront créer des prototypes avec des matériaux classiques (papier, ciseaux, vidéo), autant qu’avec de nouvelles technologies (programmation créative, animation, robotique). Plus d’infos sur museomix.ch et amusen.ch

Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l’Université de Genève. Elle débute sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Journaliste depuis 2010 pour le magazine Bilan, elle est spécialisée dans les PME. En grande amatrice de vins et gastronomie, elle est également responsable du supplément Au fil du goût encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal contribue par ailleurs régulièrement aux suppléments Luxe et Immo Luxe de Bilan.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Economie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."