Bilan

UBS et Credit Suisse visés par des activistes du climat à Zurich

Des militants du climat ont lancé lundi matin une action à Zurich. Quelque 200 d'entre eux ont occupé le siège principal de la banque Credit Suisse et les bureaux d'UBS à la Paradeplatz. Peu après 08h30, la police a commencé leur évacuation.

200 militants du climat ont occupé le siège principal de la banque Credit Suisse et les bureaux d'UBS à la Paradeplatz.

Crédits: DR

Une trentaine de personnes ont été arrêtées le temps de procéder à des vérifications, a indiqué peu avant midi la police de la ville de Zurich. Le trafic des trams à la Paradeplatz a été partiellement bloqué. L'action de protestation s'est déroulée sans heurt et elle se poursuit, notamment devant un bâtiment de l'UBS à la Banhofstrasse.

Le mouvement pour le climat dénonce les investissements massifs des institutions financières suisses dans le pétrole, le gaz et le charbon, a-t-il annoncé. Les activistes ont mis en place des blocus à l'aide de plusieurs équipements lourds tels que des trépieds et des barils.

Résistance passive


Vers 09h40, la police a commencé à évacuer un par un les militants qui s'étaient enchaînés devant l'entrée de l'UBS. La police a utilisé des outils spéciaux pour couper les chaînes. Certains activistes se sont laissé emmener sans opposition, d'autres ont exprimé une résistance passive et ils ont été portés par des policiers. Vers 10h00, l'entrée du bâtiment était dégagée.

Quatre activistes se sont enchaînés à des barils devant le bâtiment de Credit Suisse. D'autres militants se sont suspendus à des bambous ou se sont simplement assis devant le bâtiment de l'UBS à la Bahnhofstrasse. Les pompiers ont progressivement démonté les constructions en bambou.

Pétrole, charbon et gaz


Les institutions financières, surtout les deux grandes banques et la Banque nationale suisse, ont investi des milliards dans des entreprises qui extraient ou brûlent du pétrole, du charbon et du gaz. Dans le même temps, des gens ailleurs meurent à cause de la crise climatique, dénoncent les activistes. "Nous reviendrons tant que vous n'arrêterez pas", a déclaré un porte-parole des activistes.

Les institutions financières suisses portent une grande responsabilité dans les conséquences de la crise climatique mondiale. Si ces instituts cessent d'investir dans les combustibles fossiles, les objectifs climatiques internationalement reconnus seront réalisables, ajoutent-ils.

Il y a une semaine, les militants pour le climat du mouvement "Rise Up For Change" ont présenté sur la Paradeplatz une lettre ouverte au Credit Suisse adressée à l'ensemble de la place financière, avec leurs revendications. "Rise Up For Change" regroupe des mouvements tels que Grève climatique suisse, Collectif justice climatique, Extinction rébellion et Collectif BreakFree. Un grand rassemblement est prévu vendredi à Berne.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."