Bilan

Tous les pays membres de l'UE ont renoué avec la croissance

Les incertitudes liées au Brexit et à l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche mettent un bémol à l'optimisme au sujet de la croissance européenne.

L'exécutif européen souligne que ces prévisions sont "entourées d'incertitudes bien plus fortes que d'habitude".

La Commission européenne a légèrement rehaussé lundi ses prévisions de croissance pour la zone euro en 2017 et 2018, tout en mettant en garde contre les incertitudes liées au Brexit et à l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

Dans ses prévisions d'hiver, l'exécutif européen table désormais sur une croissance de 1,6% en 2017 et 1,8% en 2018, après 1,7% en 2016.

Le 9 novembre dernier, lors de ses prévisions d'automne, la Commission avait tablé sur une croissance de 1,5% en 2017 et 1,7% en 2018 pour les 19 pays ayant adopté la monnaie unique.

Dans son communiqué, l'exécutif européen souligne que ces prévisions sont "entourées d'incertitudes bien plus fortes que d'habitude".

Et de citer dans l'ordre parmi "ces risques exceptionnels": "les intentions encore à clarifier de la nouvelle administration aux Etats-Unis dans les domaines clés, les nombreuses élections qui doivent avoir lieu en Europe cette année et le début des négociations avec le Royaume-Uni pour sa sortie de l'UE".

Des élections sont programmées aux Pays-Bas en mars, puis en mai-juin en France et en septembre en Allemagne.

Dans chacun de ces pays, les partis pro-européens pourraient afficher des scores moins bons que par le passé.

Lire aussi: Les Suisses au 2e rang pour le pouvoir d'achat en Europe

"Pour la première fois depuis 2008" --donc depuis la crise financière-- la Commission européenne pointe que la totalité des 28 pays membres de l'UE afficheront des taux positifs de croissance en 2017 et 2018, selon ses prévisions, comme d'ailleurs en 2016.

Pour la Grande-Bretagne, la Commission a rehaussé de façon importante ses prévisions de croissance pour 2017 à 1,5%, contre 1% prévus précédemment. Elle les a en revanche laissées inchangées pour 2018: 1,2%. En 2016, la croissance était de 2%, selon l'exécutif européen.

Côté chômage, la Commission européenne est légèrement plus optimiste dans ses prévisions d'hiver que dans celles de l'automne: elle table désormais pour la zone euro sur un taux de 9,6% en 2017 et 9,1% en 2018, après 10% en 2016.

Le 9 novembre dernier, elle tablait sur un taux de 9,7% en 2017 et 9,2% en 2018, contre 10,1% en 2016.

Selon les prévisions d'hiver de la Commission, le taux d'inflation dans la zone euro se rapprochera davantage de l'objectif de 2% fixé par la BCE.

L'exécutif européen table en effet désormais sur un taux de 1,7% en 2017 et 1,4% en 2018, après 0,2% en 2016.

Dans ses prévisions d'automne, il prévoyait un taux de 1,4% en 2017, comme en 2018, contre 0,3% en 2016.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."