Bilan

Tapie met en location son nouveau palace flottant

L’homme d’affaires devenu comédien a acquis un méga-yacht encore plus luxueux que le «Phocea». Le bateau, qui mouille face aux plages de Juan-les-Pins, est à louer pour la somme de 570'000 euros la semaine.
Bernard Tapie fait à nouveau parler de lui. Pas par une prestation théâtrale ou des propos bien sentis à l’égard de protagonistes du monde politique français, mais cette fois en renouant avec un ancien «dada». Comme le révèle le quotidien Nice-Matin, l’homme d’affaires à l’âme de saltimbanque qui flirte parfois avait le show business, s’est acheté un nouveau joujou et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit d’un yacht qui fait plus envie que pitié.

Acheté à un milliardaire australien

Le «Reborn», qui mouille ces jours à proximité des plages de Juan-les-Pins, brille par ses dimensions hors normes. Jugez plutôt: une coque de 76m de long, cinq ponts, une plage-terrasse à l'arrière, une piscine extérieure, un spa, une salle de cinéma de 14 places, un immense salon réparti sur deux niveaux, une cabine médicalisée, un jardin tropical et une plate-forme pour la pose d’un hélicoptère ainsi que d’autres commodités.

Bernard Tapie, autrefois propriétaire du fameux «Phocea» qui avait abondamment défrayé la chronique, a acquis ce nouveau yacht en signant à Reginald Roy Grundy, un milliardaire australien qui a fait fortune dans l’audiovisuel, un chèque d’au minimum 40 millions d’euros (48 millions de francs). Dans la foulée, l’ancien président de l’Olympique de Marseille, après quelques transformations à bord, a rebaptisé le luxueux bateau, qui s’appelait le «Boadicea».

Carburant et repas non compris

Nice-Matin nous apprend par ailleurs que Tapie a décidé de louer le navire pour la modique somme de 570’00 euros (685'000 francs) la semaine avec l’équipage (environ 25 personnes), mais carburant et repas non compris.

Selon une autre indiscrétion, le coût d’entretien du navire avoisinerait les 50'000 euros (60'000 francs) par an. Le quotidien de la Côte-d’Azur n’est toutefois pas parvenu à savoir si «Captain Nanard» (sic) se trouve ces jours à bord du méga-yacht mouillant dans les eaux de la Méditerranée. Une chose est sûre: les amateurs fortunés d’un séjour d’une semaine à bord du palace flottant peuvent faire leur réservation sur le site de charterworld.com qui diffuse une vidéo alléchante (voir-ci-dessus).

Poussant l’enquête plus loin, le Parisien.fr souligne que «Bernard Tapie est le seul propriétaire français à figurer dans le classement annuel des cent plus grands yachts du monde, établi par le magazine Yachts France. Son bateau s'adjuge le 89e rang, avec sa longueur de 75,50 mètres et sa largeur de 14 m».

285 millions d'euros d'indemnité

Rappelons que le célèbre homme d’affaires et ancien ministre sous le règne de François Mitterrand avait obtenu en juillet 2008 le versement par l'Etat d'une indemnité de 285 millions d'euros, un tribunal arbitral ayant jugé que le Crédit Lyonnais avait floué Bernard Tapie d'une plus-value importante lors de la revente d'Adidas en 1993. Ce verdict avait mis fin à plus de 20 ans de démêlés judiciaires.

Enfin dernière révélation croustillante, le «Reborn» («Renaissance» en français) bât pavillon de l’Île de Man, paradis fiscal reconnu. Les mauvaises langues n’hésitent pas à affirmer que Tapie montre de cette manière ostentatoire sa vengeance contre le fisc français qui avait ordonné la saisie du «Phocea».

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."