Bilan

Suisse-UE: le secteur agroalimentaire pas convaincu par l'accord-cadre

Le comité de l'Association suisse pour un secteur agroalimentaire fort (ASSAF) demande au Conseil fédéral d'améliorer le projet d'accord-cadre institutionnel avec l'Union européenne (UE). La porte du libre-échange agricole pourrait s'ouvrir dans le cas contraire.

L'Association suisse pour un secteur agroalimentaire fort (ASSAF) s'inquiète de l'accord-cadre institutionnel avec l'Union européenne.

Crédits: Keystone

Le projet d'accord institutionnel constitue une étape préliminaire pour un accord de libre-échange agricole, indique le Service d'information agricole (LID) lundi. Actuellement, il n'est pas possible d'identifier clairement quelles aides d'Etat pourraient être visées dans le cadre de mises à jour futures.

Le secteur agroalimentaire suisse est touché par l'accord institutionnel avec l'Union européenne car l'accord du 21 juin 1999 relatif aux échanges de produits agricoles y sera soumis. L'ASSAF craint que la marge de manœuvre de la Suisse pour la conception de conditions cadres attractives pour le secteur agroalimentaire soit restreinte par l'accord institutionnel.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."